Archives du mot-clé Singer 911

Singer dévoile sa première 911 Targa!

Temps de lecture estimé: 2’20

Ca y est, c’est elle! Nous vous l’annoncions il y a quelques semaines alors que Montana venait de crever l’écran, la 911 Targa restaurée par Singer est désormais une réalitée. Présentée le 25 juin à l’occasion du Festival of Speed de Goodwood, elle nous délivre tous ses secrets de fabrication. Et quelques détails croustillants…

07-singer-911-targa-1

Que l’on aime ou non la Targa, force est d’admettre que la dernière création du préparateur californien est un véritable canon de beauté. Discrète, avec sa livrée gris ardoise et ses petits pare-chocs façon Touring (rappelons qu’il s’agit là d’une coûteuse option comme seul Singer sait en inventer), elle ne laisse que mieux admirer son superbe arceau en nickel plaqué. Le travail du nickel est devenu l’une des spécialités de Singer, dont les petits pare-chocs arrière dans le matériau éponyme font un tabac chez les clients. Ce n’est pas par hasard que Singer a opté pour ce matériau afin de mettre l’arceau en valeur: il fait également écho aux premières Targa de 1965, dont l’arceau était en aluminium poli.

10-singer-911-targa-1

Notons toutefois que l’arceau de la Singer présente une signature esthétique unique: les deux fentes verticales de part et d’autre des montants l’arceau. Au contraire, la 911 Targa de 1965 possédait un arceau fendu de trois louvres, tandis que la 964 devait se contenter d’un arceau sans la moindre signature. Il faut dire qu’à cette époque, il était désormais noir mat, et que la Targa ne rencontrait plus tellement le succès…

17-singer-911-targa-1

01-singer-911-targa-1

Le cuir tressé et les sièges Touring ne laissent a priori aucun doute sur la vocation de l’objet: les promenades touristiques. On remarquera d’ailleurs à quel point la combinaison de gris et d’orange étonne par son élégance. Le toit de la Targa est à lui seul une petite merveille: composé de panneaux de fibre de carbone, il est recouvert d’un habillage de cuir du plus bel effet. Notez qu’il est toujours possible de plier le toit afin de le ranger dans sa housse de cuir orange, dans le compartiment à bagages. Cela ne fait aucun doute, Singer a pensé à tout, et a encore frappé très fort. Il faut dire que l’option Targa ajoutant un supplément de prix de 45 000$, la moindre des choses était de réaliser un travail irréprochable.

11-singer-911-targa-1

27-singer-911-targa-1

Contre toute attente, la toute première Targa de l’histoire de l’atelier californien, désormais fort de plus de 40 employés, adopte une configuration mécanique particulièrement aboutie. Le flat 6 a vu sa cylindrée portée à 4 litres par les mains expertes d’Ed Pink Racing, permettant au moteur d’afficher la puissance très confortable de 390ch ainsi que 315Nm de couple. Ajoutez à cela une boîte 6 vitesses empruntée à la 993 et les amortisseurs réglables Öhlins dignes d’une voiture de compétition, vous aurez alors un ensemble pour le moins inattendu sur une 911 Targa. Cela étant, Porsche nous avait bien gratifié en son temps d’une 911 Turbo Targa, cela n’est donc pas si farfelu.

30-singer-911-targa-1

25-singer-911-targa-1

Singer vient indéniablement de changer de statut. Alors qu’il n’était jusqu’à présent qu’un petit préparateur mono-produit, le petit sorcier américain démontre aujourd’hui ses compétences et sa capacité à s’attaquer à des chantiers innovants, nécessitant de longues heures de recherche et de travail. La plupart des porschistes de la planète se demandait si Singer n’était qu’un simple effet de mode, mais sa capacité à élargir sa gamme prouve qu’il est désormais nécessaire de considérer Singer comme un préparateur parti pour durer, et pour écrire une nouvelle page très exotique de l’histoire Porsche.

Crédits photos: Drew Phillips

Avec Montana, Singer nous éblouit encore!

Temps de lecture estimé: 2’10

Tout semble avoir été dit et redit sur les 911 restaurées par Singer. Et même si la présentation de chaque nouvelle réalisation reste un petit événement en soi, il est parfois difficile de trouver de nouveaux détails à raconter. Mais en se creusant les méninges, nous avons réussi! Et nous allons profiter du lancement de la superbe Montana afin de tout vous dévoiler.

20-singer-911-montana

Quelques mots sur Montana tout d’abord. Le choix du propriétaire s’est arrêté sur un ensemble à l’allure sportive. La combinaison d’une peinture bleue métallisée et de bandes décoratives orange n’est d’ailleurs pas sans rappeler les grandes heures du Gulf Racing Team tout en préservant un semblant d’élégance, cela dit. Point de pack Touring, ni de pare-chocs en nickel plaqué, encore moins de lettrage Porsche en or massif sur le capot arrière. Tout cela a d’ailleurs l’avantage de vous faire économiser quelques deniers sur la facture finale. Notons également que Montana ne dispose pas du bouchon de remplissage du réservoir au centre du capot avant, ni de la trappe à huile sur l’aile arrière. Si l’absence du premier est compréhensible du fait de son caractère peu pratique à l’usage, l’absence de la seconde est bien plus regrettable, tant sur le plan esthétique que pratique.

11-singer-911-montana

Presque classique, l’habitacle est un véritable cocon où le cuir tressé marron des sièges Touring se marie à merveille à la livrée extérieure. D’ailleurs, l’habitacle est habillé d’une option rarement sélectionnée: le tunnel central peint en couleur carrosserie. Une fois n’est pas coutume, cette option est ici très réussie, et apporte une touche d’originalité au milieu du cuir pleine fleur et des moquettes épaisses. Une option nécessitant un supplément de 7500$, tout de même! Profitons-en pour signaler la présence d’une boîte 6 vitesses empruntée à la 993, mais nous ne disposons d’aucune information au sujet du moteur.

41-singer-911-montana

53-singer-911-montana

A ce jour, le succès de Singer ne se dément pas, puisqu’une 28ème auto vient de sortir des ateliers du préparateur, qui devrait prochainement s’installer dans des locaux bien plus vastes, afin de répondre à une demande insatiable. Il est même surprenant que les prix n’augmentent pas, bien que le catalogue d’options ne cesse de s’enrichir et que le niveau de personnalisation exigé par les clients s’élève toujours davantage.

16-singer-911-montana

A ce titre, de nouvelles options viennent récemment d’enrichir le catalogue. En premier lieu, il est désormais possible de commander une déclinaison Targa, comme nous l’avions dit il y a quelques mois. Quelques modèles sont d’ailleurs en cours de réalisation, et devraient sortir des ateliers dans les mois à venir. Notons qu’opter pour une Targa nécessitera un supplément de prix de 45 000$! Euh, un Boxster, ce serait pas moins cher? Enfin, certains clients ayant manifestement estimé que les freins de la 993 Turbo sont décidément trop petits pour stopper une 964 à carrosserie en carbone sur des distances raisonnables, un système de freinage en alliage de carbone et céramique est également disponible. Moyennant 22 000$.

36-singer-911-montana

Les chiffres donnent le tournis, et suffisent à nous rappeler le degré d’exclusivité de ces autos décidément pas comme les autres. Si leur avenir sur le marché de la collection reste sujet à débat, il est probablement trop tôt pour en parler. Mais qu’importe, la question n’est pas là. Car une Singer reste avant tout un morceau de rêve inestimable, au propre comme au figuré.

Crédits photos: Drew Phillips