Ultraviolet, couleur caméléon de la GT3 RS

Temps de lecture: 1’40 Rarement une couleur aura suscité autant de réactions. On se souvient aisément du plébiscite qui avait accompagné l’Orange Signal et le Vert Vipère des 997 GT3 RS Phase 1, et un nuancier plus timoré sur les Phase 2. Mais avec la 991, en dépit d’un supplément de coût discutable, Porsche aLire la suite « Ultraviolet, couleur caméléon de la GT3 RS »

Que faire après avoir volé une Porsche?

Temps de lecture estimé: 2’30 L’engouement général entourant aujourd’hui la voiture de collection n’attire pas seulement les passionnés. Passons sur les spéculateurs, de plus en plus nombreux et de plus en plus déconnectés des réalités, et parlons d’une autre espèce que l’on ne s’attend pas à rencontrer: les voleurs! Nous ne pouvons que le regretter, mais deux autosLire la suite « Que faire après avoir volé une Porsche? »

Porsche de la semaine: 911 Carrera RS 3.0

Oui, je sais, encore une rareté! Comment? Que dites-vous? Cela en deviendrait presque lassant? Eh bien cher lecteur, ces autos sont déjà si rares qu’il serait bien stupide de ne pas en faire profiter tout le monde. Et, contrairement à la RS 3.0 qui illustre ces lignes, le rêve ne coûte rien, et sa productionLire la suite « Porsche de la semaine: 911 Carrera RS 3.0 »

Porsche de la semaine: 964 Carrera RS 3.8

Dans la vie, il y a 964 RS et 964 RS. Il nous faut souligner que la 964 RS se démarque du reste de la lignée de par la profusion de ses déclinaisons. Il y a tout d’abord la RS, la plus connue. Construite sur la base d’une Carrera 2, considérablement allégée, et au châssisLire la suite « Porsche de la semaine: 964 Carrera RS 3.8 »

RS America, l’icône oubliée

RS… Un patronyme qui ferait vibrer le cœur de tout porschiste amateur… La 911 RS incarne le sommet de la sportivité de la gamme 911, la reine des circuits, la voiture de course posée sur la route. De nos jours, toutes les 911 RS, quelle que soit la génération, suscitent l’enthousiasme et l’admiration. Toutes ? Vraiment ?Lire la suite « RS America, l’icône oubliée »