Archives du mot-clé aérodynamique

La 911 2,4S et la naissance de l’aérodynamique

Temps de lecture estimé: 1’45

Ce sera l’une des nouveautés de 2015: l’arrivée de quelques articles à l’orientation plus technique. Sans pour autant vous encombrer de cours de chinois, nous tâcherons de vous faire découvrir de nouveaux aspects du monde Porsche! Plongeons-nous aujourd’hui dans la conception du spoiler avant de la 911 2.4S.

911 targa 2,4 verte signal-29

Ce n’est un secret pour personne: avec leur train avant particulièrement léger, les premières 911 furent confrontées à une grande instabilité de l’avant à haute vitesse, caractérisée par un mouvement de balancier assez désagréable. En 1971, l’ingénieur Helmut Bott souhaite trouver une solution au problème, et confie cette tâche à un tout jeune ingénieur récemment recruté, Tilman Brodbeck. La conception d’une auto étant également une affaire de design, et non seulement de technique, le directeur du département design, Anatole Lapine, dépêcha également l’un de ses poulains afin d’assister Brodbeck.

911 2,2s orange signal-6
Une 911 2,2S.

Les premières études en soufflerie révélèrent rapidement l’origine du problème: beaucoup d’air s’engouffrait sous le train avant, générant de forts remous déstabilisant l’auto. A mesure que la vitesse augmente, les remous se font de plus en plus importants, d’où cette instabilité accrue à haute vitesse. A tâtons, Brodbeck chercha des solutions afin de dévier ces flux d’air. Après plusieurs essais infructueux, il se procura une corde qu’il étendit le long de la base du pare-chocs avant. A sa grande surprise, le flux d’air vint buter sur la corde et fut dévié de part et d’autre du bouclier! Continuant leurs essais pendant trois jours, Brodbeck et son acolyte finirent par élaborer une pièce en fibre de verre au dessin quasi définitif.

911 2,2s orange signal-16

911 targa 2,4 verte signal-15
Ici, une 2,4S, comparée à la 2,2S, ci-dessus. Le changement de bouclier est évident.

Les résultats de ce nouveau spoiler se montrèrent concluants. La portance sur le train avant passa de 88kg à 46kg. Autrement dit, la force de l’air s’engouffrant sous le train avant ayant pour effet de faire décoller l’auto exerçait désormais une poussée s’élevant à 46kg contre 88kg auparavant, les progrès réalisés sont donc considérables. Dans le même temps, on remarqua une amélioration du coefficient de pénétration dans l’air (Cx) passant de 0,41 à 0,40. Des résultats qui donnèrent toute satisfaction à Helmut Bott, qui valida le design de ce prototype et le fit entrer en production. Il se dit d’ailleurs que ce nouveau bouclier était également disponible pour des modèles antérieurs, sur commande auprès des concessionnaires. Ainsi naquit le joli petit spoiler de la 911 2,4S…

911 targa 2,4 verte signal-20

Les clichés de la 911 2,2S (orange) et la 911 2,4S Targa (vert) illustrant ces lignes sont e empruntés à Serge Heitz Consulting.