Pourquoi la voiture autonome est une bénédiction


Temps de lecture estimé: 3’00

Le sujet est sur toutes les lèvres, et suscite toutes sortes d’interrogations: la voiture autonome, c’est la mort du libre-arbitre, la fin du plaisir de conduite, le conducteur réduit au rang de légume et la fin annoncée du sport automobile. Ces arguments ne sont jamais que des réactions habituelles face à l’irruption d’une technologie dont on semble avoir tout à craindre, sans avoir pris le temps de faire sa connaissance. Justement, prenons le temps de vous expliquer pourquoi vous avez hâte que cette technologie déboule chez Porsche…

Tous les constructeurs s’y mettent, et rivalisent d’ingéniosité afin de nous démontrer le niveau avancé de leur technologie. Mercedes traversant une ville californienne avec une Classe S, Audi faisant chauffer le chrono sur le circuit Ascari avec sa RS7, et même les équipementiers français, notamment Valeo, considérablement à la pointe sur ce sujet. Mais ce que nous donnent à voir ces constructeurs ne reflète vraiment pas la réalité à laquelle nous pouvons nous attendre. Personne ne veut que son auto ne conduise à sa place sur circuit. Personne n’a envie de laisser tout le contrôle à quelques robots, et cela se comprend parfaitement.

16972846967_b61aabd131_k

Imaginez qu’une voiture soit parfaitement autonome. Il faudrait alors résoudre des cas particulièrement délicats, dont l’un mis en avant par Jeremy Clarkson il y a quelques mois: si votre auto n’avait le choix qu’entre vous laisser percuter le camion en face de vous, ou faire une embardée sur un trottoir ou se trouve un jeune enfant, quel serait le choix de la machine? Tuer l’enfant ou tuer le conducteur? Le gadget que l’on aurait acheté pour notre sécurité deviendrait ainsi notre guillotine. Les constructeurs en sont conscients et cela n’arrivera pas. Mais prenons maintenant le temps de penser à tous les bénéfices apportés par la voiture autonome.

14814845827_77009a5670_k

En règle général, un automobiliste n’apprécie guère ce long bâillement de 500 kilomètres à 130km/h que lui impose un déplacement professionnel. Quelle perte de temps, alors qu’il y aurait tant de choses à faire! Un automobiliste n’apprécie pas davantage de rester coincé dans un embouteillage, à avancer de quelques mètres par minute en faisant désespérément patiner son embrayage. C’est précisément à cela que mettra fin la voiture autonome. Mettre le « pilote automatique » sur une autoroute déserte pour prendre le temps de répondre à ses mails? Pas de problème… Vous pourrez également lire votre journal, voir prendre le temps de vous reposer quelques instants, l’ordinateur de bord se chargeant de vous demander de reprendre le contrôle en cas de fort trafic. L’arrivée imminente des objets connectés vous permettra même de programmer le thermostat de votre maison avant votre arrivée depuis votre voiture, par exemple…

16378424462_7a0f3a54ca_k

Ce que l’on oublie trop souvent en parlant de la voiture autonome, c’est que la voiture en soi peut s’avérer être une perte de temps démesurée, d’autant plus pour des représentants commerciaux ou des chefs d’entreprise. Ce n’est pas pour rien que les plus fortunés se paient le luxe d’engager un chauffeur: le but est d’optimiser le temps passé sur la route afin de s’adonner à d’autres tâches chronophages. Eh bien c’est bien ce que va vous proposer la voiture autonome. L’erreur majeure commise par les constructeurs est justement de l’avoir appelée voiture « autonome », alors que « semi-autonome » est nettement plus approprié.

15928082397_4b60886a15_k

Dans cette perspective, vous pourrez reprendre le contrôle à tout moment, afin de flâner comme vous l’entendez sur les petites routes, ou d’attaquer comme un damné sur un circuit. La machine est un outil au service de l’homme, et non un outil de contrainte. D’ailleurs, afin d’enterrer définitivement le débat, n’oublions pas que la voiture semi-autonome est déjà sur nos routes depuis quelques années: de nombreuses autos proposent déjà des systèmes de stationnement automatiques, déchargeant le conducteur d’une tâche compliquée et ennuyeuse. Et personne ne vient s’en plaindre, bien au contraire.

16684731248_49f88d6816_k

Alors, chers amis porschistes, en dépit de vos inquiétudes au sujet de la voiture autonome, il est temps de vous rassurer. Non seulement celle-ci vous laissera encore tout le loisir de conduire à votre guise, mais elle se chargera avant tout de vous délivrer de toutes les contraintes engendrées par la route, afin que vous puissiez vous concentrer sur l’essentiel: le plaisir de conduite, où et quand vous le désirez…

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s