Personnalisation: la bonne recette de McLaren


Temps de lecture estimé: 3’10

S’il semble désormais acquis, chez les plus grands constructeurs, que la seule limite à la personnalisation est la profondeur des poches du client, il n’en reste pas moins qu’un petit constructeur continue de se distinguer. Cela n’est guère surprenant, car celui-ci reste bien jeune au regard de la concurrence, ce qui le pousse à innover davantage. Quoi qu’il en soit, il semble opportun de saluer quelques méthodes en vigueur chez McLaren…

img7

Penchons-nous un instant sur la concurrence de Porsche et Ferrari. Si l’on en croit les photos que l’on peut trouver sur internet, au moins 80% des 918 Spyder sortiront des ateliers dans une nuance de gris. Quant aux LaFerrari, la proportion d’autos rouges est au moins similaire, sinon plus élevée. Des ratios que l’on retrouve peu ou prou sur les voitures de grande série de ces deux formidables constructeurs. En revanche, si l’on prend le temps de fouiller le net à la recherche de McLaren P1 colorées, une tendance émerge très rapidement; nous pouvons trouver un aréopage de couleurs absolument inattendu!

img4

Fort bien, et donc? Et donc, McLaren possède cette chance inouïe de ne pas voir sa marque associée dans les esprits à une couleur particulière. Ces livrées héritées de décennies de compétition, au temps où une couleur était attribuée à un pays, sont désormais entrées dans l’inconscient collectif, si bien que la plupart des clients de Ferrari opteront spontanément pour le rouge. Parce qu’une Ferrari est rouge, un point c’est tout. De même qu’une Porsche, c’est gris! Il est donc d’autant plus surprenant que les McLaren sortent de l’usine drapées de couleurs toujours plus étonnantes que ce constructeur a longtemps couru dans une livrée orange, couleur qui reste prisée par les clients du constructeur de Woking.

img10

McLaren exploite d’ailleurs largement cette opportunité, en proposant un nuancier rempli de couleurs vives et très originales, les couleurs sombres étant réduites à la portion congrue.  Quant aux habitacles, ils font également l’objet d’un traitement remarquable, mariant le cuir à l’alcantara, au carbone et aux coûtures colorées. Rien de bien nouveau, cela est vrai. Mais à l’image de Ferrari, McLaren vous laissera opter pour les couleurs de votre choix sur la planche de bord, le volant, l’assise des sièges  ou les appuie-tête. Comme vous pouvez le constater sur la P1 illustrant ces lignes, les clients s’en donnent à coeur joie, et le résultat est très souvent renversant. Dans le bon sens du terme. Le cuir blanc associé à l’alcantara bleu, et à la fibre de carbone satinée de cet exemplaire méritent ici les félicitations du jury.

img11

Voit-on beaucoup d’habitacles aussi élaborés chez les concurrents italiens? Je crois pouvoir assurer que non, en dépit des grandes possibilités offertes par ces prestigieuses maisons. Soit dit en passant, profitons-en pour inviter Porsche à enfin laisser le choix de la couleur des étriers de freins sur l’ensemble de sa gamme. Les étriers vert acide de la 918 Spyder peinent à se marier idéalement à des livrées telles que le rouge indien ou le jaune vitesse. Il est temps d’offrir cette possibilité aux clients! Car dans le même temps, Ferrari et McLaren sont à l’offensive. Notez par exemple à quel point l’orange des étriers de cette P1 se marie à merveille au blanc!

img8

Ce que le cas de McLaren possède de vraiment original, en définitive, réside dans le fait que les autos de Woking, qu’il s’agisse de la rarissime P1 ou de la plus courante 650S, sortent des ateliers en portant des combinaisons de couleurs insoupçonnées. Preuve que dans le monde exclusif mais néanmoins policé de la voiture de luxe, certains constructeurs parviennent encore à s’affranchir des idées reçues. La personnalisation d’une auto ne dépend qu’à la marge de la envies d’un client qui ne sait pas forcément ce qu’il veut avant de l’avoir sous les yeux. McLaren a réussi le tour de force de briser tous les codes historiques entourant ses autos, permettant au client de laisser s’exprimer leur personnalité, se contentant de créer pour eux un terreau fertile, grâce aux multiples possibilités proposées par le constructeur en matière de personnalisation. En cela, McLaren est parvenu à écrire la plus belle histoire, celle de ses clients.

img1

L’auto qui illustre ces lignes est actuellement à vendre chez Bingo Sports

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s