6h de Sao paulo: Porsche sable le champagne!


Temps de lecture estimé: 2’30

Quelle course! C’est peu de dire que Porsche aura tout connu sur le circuit d’Interlagos, le meilleur comme le pire. La joie suprême, la déception, la peur, l’anxiété, la satisfaction. Récit d’un week end ponctué d’une immense victoire et d’un accident qui aurait pu nous faire craindre le pire.

M14_5745

Après les résultats prometteurs de Fuji, et plus encore de Bahreïn, les 919 Hybrid annoncèrent de nouveau la couleur en décrochant les 1ère et 2ème places sur la grille de départ. Une chose est désormais plus que certaine, les Porsche sont rapides, très rapides. On ne compte plus les pôle positions décrochées par les prototypes de Zuffenhausen. Seule l’exécution laissait encore à désirer, la victoire semblant rester hors de portée, épreuve après épreuve.

M14_5716

Le salut viendra pourtant de la n°14 (Dumas, Lieb, Jani). En dépit d’un départ difficile au cours duquel la 919 céda sa 2ème place à une Toyota, Marc Lieb lutta avec acharnement afin de refaire son retard. Lorsqu’il céda le volant à Jani, celui-ci parvint finalement à reprendre deux places et à se placer en tête de la course. Malheureusement, cela se produisit pendant quelques instants seulement, puisque la n°14 rétrograda en 3ème place lorsque Jani dut rentrer aux stands afin de céder son baquet à notre Romain Dumas national. On crût que la victoire était dans la poche au moment où une Toyota fut victime d’une collision, mais une fois encore, Dumas ne put profiter de son avantage plus de quelques minutes, une crevaison le forçant à rejoindre la voie des stands.

M14_5749

A ce moment précis, pourtant, c’était bien une autre Porsche, la n°20, qui dominait la course, confirmant ainsi sa domination établie depuis le début de course. Mais l’endurance reste l’endurance, et au moment où la n°14 reprit la piste, la n°20 (Webber, Hartley, Bernhard) connut des soucis de moteur entraînant une perte de puissance. Toujours en course, mais plus assez compétitive, les espoirs de victoire de la n°20 s’arrêtèrent là, laissant une fois de plus entrevoir une grosse déception dans le clan Porsche. Des incidents de course semblaient avoir raison des grandes ambitions du constructeur.

M14_5745

La n°14 pointait pourtant à la 2ème place, et rien ne semblait perdu, bien que la fiabilité et les performances de la Toyota TS 040 ne laissent qu’une maigre chance. Tout se joua finalement dans le 222ème tour, lorsque Jani, au moment de remonter à bord, prit la décision risquée de gagner du temps en ne changeant pas ses pneus. Une décision qui coûta la victoire à Bahreïn. Mais cette fois-ci, le risque paya! Jani parvint à prendre le commandement sur le circuit d’Interlagos, pour ce qui promettait d’être la première victoire de Porsche en LMP1 depuis très longtemps!

M14_5738

Soulignons toutefois que la dernière demi-heure de course se déroula sous régime de safety-car. Pour une raison encore indéterminée, Mark Webber au volant de la n°20 perdit le contrôle de sa 919 et sortit violemment de la piste, laissant craindre le pire. Finalement, plus de peur que de mal, et Mark Webber devrait très rapidement sortir de l’hôpital où il ne sera resté que par sécurité.

Un petit mot enfin, sur la course palpitante des 911 RSR. En partant également de la première ligne, tout semblait possible, et nous espérions tous que les RSR parviennent à battre les Ferrari à plate-couture afin d’avoir une chance de remporter le titre sur le fil. Malheureusement, une Aston Martin Vantage se mua en petit grain de sable dans la belle mécanique Porsche, et la meilleure RSR dut se contenter d’une 2ème place à l’issue de l’épreuve. Insuffisant pour chaparder le titre à Ferrari, dont les 458 Italia auront réussi une belle saison.

M14_5487

Quoi qu’il en soit, que de motifs de satisfaction à l’issue de cette épreuve brésilienne. Cette victoire générale que nous attendions tous est enfin arrivée, peut-être même plus tôt que ce à quoi nous nous attendions. Rassurez-vous, nous dresserons très bientôt un bilan de cette saison palpitante nous poussant à croire que l’avenir s’annonce d’autant plus prometteur!

M14_5484

Le classement des 6h d’Interlagos en LMP1

1. Dumas/Jani/Lieb (F/CH/D), Porsche 919 Hybrid, 249 tours
2. Davidson/Buemi (GB/CH), Toyota TS040 Hybrid, – 0,170 s
3. Di Grassi/Duval/Kristensen (BRA/F/DK), Audi R18 e-tron quattro, – 1 tour
4. Wurz/Sarrazin/Conway (A/F/GB), Toyota TS040 Hybrid, – 1 tour
5. Fässler/Lotterer/Tréluyer (CH/D/F), Audi R18 e-tron quattro, – 1 tour

Le classement général LMP1:

1. Toyota, 289 points (Décroche le titre d’écurie Championne du Monde)
2. Audi, 244 points
3. Porsche, 193 points

Le classement des 6h d’Interlagos en GTE Pro:

1. Turner/Mücke (GB/D), Aston Martin Vantage, 221 tours
2. Makowiecki/Pilet (F/F), Porsche 911 RSR, 221 tours
3. Rigon/Calado (I/GB), Ferrari F458 Italia, 221 tours
4. Bruni/Vilander (I/SF), Ferrari 458 Italia, 220 tours
5. MacDowall/O’Young/Rees (GB/CAN/BRA), Aston Martin Vantage, 220 tours
6. Bergmeister/Lietz (D/A), Porsche 911 RSR, 220 tours

Le classement général GTE Pro:

1. Ferrari 288 points
2. Porsche 262 points
3. Aston Martin 232 points

Une réflexion sur « 6h de Sao paulo: Porsche sable le champagne! »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s