Devra-t-on l’appeler Porsche 927 Spyder?


Temps de lecture estimé: 1’30

A un détail près, et à moins que vous n’ayez une passion dévorante pour les compte-tours, cette vidéo n’a rien, en soi, de très exceptionnel. Le magazine allemand Sport Auto s’est mis en tête de montrer à quelle vitesse la Porsche 918 Spyder pouvait s’envoler vers le chiffre mirifique des 330km/h, et a finalement mis en ligne une vidéo de la performance réalisée sur un aérodrome. Rien de vraiment exceptionnel, si ce n’est, comme nous l’avons dit, un curieux détail affiché dans le tachymètre…

Au premier abord, on n’y prête guère attention. Mais au bout d’un moment, à force de se laisser hypnotiser par le compte-tours, l’on finit par jeter un oeil sur le tachymètre, au centre duquel trône une curieuse information: « NO. 927 ». Mais de quoi diable s’agit-il? De toute évidence, après avoir tourné le problème dans tous les sens, il m’a fallu conclure qu’il s’agissait du numéro de série de cette fameuse 918. Cela ne pouvait pas être la 927ème accélération de l’auto, ni le 927ème compteur, rien ne semblait logique, mis à part le numéro de série.

Cela est parfaitement anecdotique, force est de l’admettre. Cela étant, si l’on veut bien se souvenir que Porsche avait annoncé la commercialisation de 918 exemplaires désormais tous vendus, il y a de quoi se poser quelques questions… Cela voudrait-il dire que 9 exemplaires supplémentaires auraient été construits? L’explication est en fait relativement simple. Un commercial de Porsche France m’a expliqué un jour que les modèles de démonstration et de presse de la 918 Spyder sont en réalité des prototypes de pré-série sur lesquels sont installés des carrosseries complètes. Cette fameuse n°927 est donc l’un de ces prototypes, et il est bien probable qu’il y en ait bien plus que 9! Il reste toutefois très amusant de constater que Porsche ait visiblement pris le soin de numéroter ces prototypes.

10563044_880395381975464_3751500169622316281_n

Que deviendront ces pré-séries? Les verra-t-on un jour dans des mains privées comme ce fut le cas de quelques 959? Cela semble difficile à dire, mais reste peu probable. Au regard des normes de sécurité actuelles, peut-on laisser des prototypes circuler sur la route? Je l’ignore. Mais Porsche a pris pour habitude de conserver quelques autos pour les besoins du musée, et de mettre le reste des autos au rebut. Quel dommage, quand l’on sait à quel point les prototypes suscitent la fascination, quand bien même rien ne les différencie en apparence des modèles de série! Allez Porsche, un petit effort, vendez-en trois ou quatre!

Crédits photos: Fast Auto

Une réflexion sur « Devra-t-on l’appeler Porsche 927 Spyder? »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s