6h de Fuji: pourquoi les 919 ne gagnent-elles pas?


Temps de lecture estimé: 2’00

Nous avions un peu perdu le fil, depuis les 24 heures du Mans. Une actualité riche en rebondissements et une première victoire qui se fait toujours attendre n’ont pas aidé à suivre le championnat WEC avec assiduité. Pourtant, les Porsche n’ont pas démérité, finissant toujours dans le top 5. Mais c’est faire preuve de bien peu de solidarité que de ne pas soutenir Porsche malgré des résultats qui tardent à se concrétiser. Il est temps de se faire pardonner!

M14_4238

Les Porsche auront connu une course presque sans histoire. A tel point que le résumé de la course de la n°14 (Dumas/Lieb/Jani) tient en quatre lignes dans le communiqué du constructeur. Changement de pilotes, changement de pneus, et plein d’essence, voilà ce à quoi se sont résumés les arrêts au stand de la 919 pendant la course, qu’elle terminera en quatrième position. Ce qui est une victoire en soi, si l’on veut bien se rappeler de la première course ponctuée de pannes en tous genres.

M14_4256

Quant à la n°20 (Webber/Hartley/Bernhard), seule une crevaison fut à déplorer en début de course, alors même que Mark Webber se battait aux avant-postes. Après cela, une course sans histoires accompagnée par une judicieuse stratégie de doubles relais permirent à la n°20 de décrocher la troisième place. Et Mark Webber, dont il se murmure que ses performances ne sont pas au niveau de ses coéquipiers, a répondu de la meilleure des façons en signant le meilleur tour en course (1’27″76)! Un résultat honorable, mais qui laissera les porschistes sur leur faim.

M14_4239

Mais alors, cette troisième place est-elle un mauvais résultat? La réputation de Porsche est telle que nous attendons tous bien plus que cela. Mais il faut tacher de remettre les faits dans leur contexte. Qui y avait-t-il devant les Porsche à Fuji? Deux Toyota. Ce qui signifie que Porsche est d’ores et déjà capable de tenir tête à Audi, qui domine le championnat depuis dix ans. Et rappelons également que tant au Mans qu’à Austin en septembre, les 919 ont occupé la tête de la course. Larguées, les 919 Hybrid? Non, loin de là.

M14_4257

En revanche, il nous faut bien admettre qu’elles ne sont pas encore au plus haut niveau. Et ne blâmons pas trop vite le constructeur, dont l’expérience en la matière est toute récente, après des années d’absence. A titre d’exemple, il aura fallu cinq à Mercedes F1, depuis 2009, pour décrocher son premier titre de champion du monde des constructeurs. Sans la moindre victoire au terme de leur première saison de compétition. Ce n’est peut-être pas pour rien que Porsche a pris la décision de courir en compétition pendant au moins cinq ans. Le chemin sera long!

Porsche 919 Hybrid, Porsche Team: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb

Certes, nous rêvons tous d’une nouvelle victoire. Et avec trois courses encore au programme, tous les espoirs restent permis tant les 919 semblent progresser au fil des courses. Mais ne nous montrons pas plus exigeants qu’il ne le faut: le retour de Porsche en compétition que nous attendions depuis si longtemps est désormais une réalité dont il nous faut nous délecter. Indéniablement, c’était l’étape la plus dure avant une victoire qui ne tardera peut-être pas tant que cela.

Crédits photos: communiqué de presse Porsche.

 

2 réflexions sur « 6h de Fuji: pourquoi les 919 ne gagnent-elles pas? »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s