Quel avenir pour Singer?


Je pense que beaucoup de mes lecteurs le comprendront, j’aime les Singer. Au point de préférer une Singer à une « vraie » Porsche? Oui, probablement. Mais aujourd’hui, il n’est pas question de réécrire de nouveau l’ensemble des caractéristiques d’une auto à couper le souffle. Si néanmoins vous souhaitiez vous en remémorer les grandes lignes, je vous invite à lire ou relire cet article.

singer911_26

Aujourd’hui, le sujet est ailleurs. Vous avez en effet été très nombreux à répondre au petit sondage traitant de l’avenir en collection des 911 Singer, et après un petit moment d’indécision, une tendance a fini par se dégager très clairement: en définitive, 79% des votants s’accordent à dire que l’avenir des Singer en collection s’annonce radieux. Il est probable qu’un sondage de ce type concernant le backdating aurait recueilli des suffrages bien différents s’il s’était agi d’un autre préparateur. Nous touchons ici le coeur du problème: Singer est un préparateur vraiment à part, et il est temps pour nous de prendre vertement position, et d’aborder ce sujet hautement épineux: Singer peut-il espérer un avenir sans nuages?

singer-911-gray-12

Ce petit préparateur californien a en effet vu le jour en surfant sur le procédé très en vogue du backdating. Preuve de cet engouement, Singer n’est pas le seul préparateur à exploiter ce créneau du backdating très haut de gamme à la carte, puisque l’on y trouve également les merveilleuses Eagle E-type et Equus Bass. Difficile donc, au premier abord, de croire que ces autos destinées à de fortunés amateurs d’autos exotiques puissent survivre à la fin de la mode du backdating. Cet engouement résulte d’une frénésie incontrôlée autour de la voiture ancienne, dont les prix ne cessent de s’envoler. Bulle spéculative? C’est ce que je crois, et le dégonflement inévitable de cette bulle entrainera une diminution de l’intérêt pour les voitures anciennes et signerait de fait l’arrêt de mort du backdating. Avec pour conséquence inévitable de faire fondre le carnet de commandes de Singer Vehicle Design. Quand cela adviendra-t-il? Je ne saurais le dire, mais peut-être plus tôt que nous ne le pensons…

08-singer-911

Mais de là à penser que Singer serait d’ores et déjà condamné, il y a un pas que je ne franchirai pas! Singer a créé des autos allant bien au-delà du simple backdating. Elles possèdent une aura, ce petit quelque chose indescriptible qui les rend si spéciales, si uniques. Et il est bien difficile de croire que la ferveur qui les entoure pourrait s’estomper, tel un feu de paille. Les Singer nécessitent des milliers d’heures de travail, et incarnent un certaine idée de la haute couture automobile, dégageant cette même atmosphère que les plus grands carrossiers d’antan, capables de créer des autos absolument sublimes à partir de châssis d’autos existantes. Et telle est la force de Singer. L’identité, la belle histoire que cette petite entreprise s’est soigneusement créée lui permet de figurer aujourd’hui au pinacle des créateurs automobiles. Au point de se garantir un futur à la hauteur des créations de Figoni & Falaschi dans quarante ans? La comparaison est très risquée, mais les connaisseurs sauront ce que Singer possède de si unique.

singer-911-gray-34

Reste à gérer un avenir commercial qui, à court terme, s’annonce radieux. Singer n’en est qu’aux balbutiements de son histoire, et reste très occupé à augmenter la liste d’équipements optionnels et par conséquent fort rentables à proposer aux clients. Soulignons l’arrivée récente d’un nouveau flat 6 de 4 litres développant 390ch, ou encore la nouvelle déco Touring permettant de bénéficier de joncs de caoutchouc parcourant les pare-chocs, à l’image des 911 2.4… Et c’est tout? Oui, pour l’instant, mais je ne serais guère surpris que Singer nous dévoile un jour un modèle Targa. Cela resterait en parfaite adéquation avec l’inspiration résolument Classic de la 911 Singer, et ne serait pas techniquement impossible, puisque la 964 fut la dernière 911 à utiliser le toit Targa originel. Il y a fort à parier qu’un client finira par commander une telle déclinaison de sa Singer, ce qui sonnera le départ d’une nouvelle déclinaison commerciale.

29-singer-911

Le défi le plus important auquel Singer sera finalement confronté concerne la gestion de son exclusivité. Combien d’autos ont été produites depuis 2009? Je l’ignore, quelques dizaines tout au plus.  Mais à mesure que le carnet de commandes ne cesse de se remplir, espérons que Singer sache garder les pieds sur terre, et s’attache à conserver ce qui fait sa force et rend ses créations si désirables: des milliers d’heures d’un travail manuel fait avec amour et le sentiment que chaque auto est un privilège inestimable…

Crédits photos: Singer Vehicle Design

Une réflexion sur « Quel avenir pour Singer? »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s