Gemballa Mirage GT: le pouvoir de l’hérésie


Peut-être n’êtes-vous pas familier des réalisations du préparateur allemand Gemballa. Et pour cause, capable du meilleur comme du pire, Gemballa est soit admiré, soit détesté. Une petite recherche sur Google avec pour mots clés « Gemballa Avalanche » vous montrera à quel point les créations de Gemballa sont pour le moins surchargées, si ce n’est indigestes, et très loin des canons de beauté plébiscités par les porschistes. Alors, pourquoi diable irais-je vous parler de ce préparateur fort discutable? Parce que malgré cela, au beau milieu de cet océan de mauvais goût, trône une exception pour le moins notable. Vous l’aurez probablement compris, elle porte le doux nom de Mirage GT.

gemballa-mirage-gt-black-edition-c828527042014160216_8

Avec un tel patronyme, les choses étaient pourtant loin d’être gagnées. La Gemballa Mirage originelle date de 1989, et avait pour base une 911 Turbo. Elle fut manifestement considérée par Uwe Gemballa comme l’une de ses créations suprêmes de cette époque folle. Le moins que l’on puisse dire est que les clichés d’époque sont plutôt rares. Et pour cause, la Mirage est si disgracieuse que la totalité des images d’époque ont probablement disparu dans un autodafé… Cependant, avec un peu de patience, j’ai fini par retrouver toute une série de clichés, dont vous trouverez un tout petit extrait ci-dessous. Point trop n’en faut, tant la machine est hideuse. Pour les plus courageux, l’ensemble de la série de photographies se trouve ici.

Gemballa_Mirage_08

Gemballa_Mirage_04

Revenons désormais à la Mirage GT. Un patronyme aussi cher au coeur d’Uwe Gemballa ne pouvait qu’être attribué à une création sans précédent. Une GT2? Non, trop facile. Uwe Gemballa se mit en tête, et ce, dès 2005, de travailler sur la Carrera GT. Avouez qu’il faut être chargé d’une certaine dose d’enthousiasme pour oser s’attaquer à une auto aussi exclusive, chère et rare! Et pourtant, en 2006, un premier client accepte de confier sa Carrera GT à Gemballa, afin de réaliser la première Mirage GT. A ce jour, 19 Mirage GT auraient été terminées, sur les 25 prévues. Si l’on considère qu’une Mirage GT est facturée le double d’une Carrera GT (en incluant le prix de l’auto de base?), nous pouvons très certainement parler de succès commercial.

Mais justement, qu’obtient-on pour un tel tarif? Les modifications les plus évidentes sont d’ordre cosmétique et ont clairement pour vocation de faire passer la Carrera GT en mode « sale gosse ». Fait plutôt rare chez Gemballa, les modifications visuelles s’intègrent harmonieusement à la ligne, sans la dénaturer. Le bouclier avant adopte par exemple deux entrées d’air supplémentaires latérales ainsi qu’une lèvre avant proéminente en fibre de carbone, tandis que les prises d’air initiales sont légèrement agrandies. Le capot avant adopte un énorme extracteur d’air, bienvenu pour plaquer l’auto au sol. Notons enfin à l’avant ces entourages des diodes des phares, habillées d’un cerclage coloré selon les désirs du propriétaire, conférant un regard véritablement diabolique à la Mirage GT. De profil, difficile de ne pas manquer les jupes latérales pourvues de petites entrées d’air, tandis que l’arrière de l’arche de roue avant a été considérablement affiné. Tant que nous parlons des roues, vous aurez certainement remarqué les nouvelles jantes reprenant les mêmes dimensions que les  jantes de la Carrera GT, seul le dessin étant modifié.

porsche-gemballa-mirage-gt-black-edition-c607204082013214756_4
De petites modifications suffisent à transfigurer la face avant de la Carrera GT.
porsche-gemballa-mirage-gt-c896603022013224001_5
Les cerclages de diodes peuvent être colorisés selon les désirs du client.

Les modifications aérodynamiques sont parfaitement fonctionnelles: à 250km/h, le bouclier avant procure 25kg d’appui supplémentaire à la Mirage GT, tandis que l’aileron arrière lui procure entre 35kg et 85 kg d’appui en fonction du réglage de l’aileron. C’est d’ailleurs à l’arrière que les modifications sont les plus notables. Il est en effet difficile de ne pas remarquer ce gigantesque aileron arrière se prolongeant le long des ailes arrière. De quoi faire passer l’aileron de la Carrera GT pour un misérable ramasse-miettes… Les deux doubles sorties d’échappement confèrent à l’arrière de l’auto une brutalité remarquable, tandis que les nombreuses sorties d’air pratiquées dans le bouclier arrière facilitent le refroidissement du moteur.

porsche-gemballa-mirage-gt-black-edition-c607204082013214756_5
Brutale, c’est le moins que l’on puisse dire.

Le refroidissement du moteur est un point capital. Vous aurez certainement remarqué l’énorme tunnel d’admission d’air logé sur le toit de la bête, façon proto des 24 heures du Mans. Loin d’être inutile, il répond à une préoccupation d’Uwe Gemballa d’alimenter le moteur avec un maximum d’air frais, et ce, afin de gagner en puissance. Le V10 a également bénéficié d’une reprogrammation électronique afin de tenir compte ce cette alimentation conséquent, avec pour résultat de porter la puissance du moteur à 680ch, contre 612ch initialement. Gloups! Cette immense entrée d’air a d’ailleurs nécessité de revoir le système d’ouverture du capot arrière, avec un résultat impressionnant: l’ouverture du capot arrière évoque la Lamborghini Miura, avouez qu’il y a pire…

road_test_gemballa_mirage_gt_matt_blue_edition_004
L’ouverture du capot moteur est spectaculaire.

L’intérieur pouvait bien sûr être personnalisé selon les désirs des clients. La dotation de base comprenait un volant personnalisé par Gemballa, des placages de carbone, un nouveau système de navigation et de nouveaux fonds de compteurs. Mais comme souvent dans le cas des préparateurs, tout est possible. Bien évidemment, le choix des couleurs, tant intérieures qu’extérieures, est laissé au client, qui pouvait s’en donnant à coeur joie, et pouvait même opter pour une peinture agrémentée de petits points couleur or, façon ciel étoilé. Le résultat était assez clinquant, mais pourtant très réussi!

14664180_source
Puisque l’on vous dit que tout est possible à l’intérieur!
14664188_source
Voici l’exemple d’une peinture à finition dorée. Pas mal non?

Il reste surprenant de voir à quel point les modifications entreprises par Gemballa s’inscrivent parfaitement dans la ligne initiale de la Carrera GT, et contribuent à la diaboliser, j’oserais même dire la sublimer, en lui conférant une dose d’agressivité qui lui manquait. S’attaquer au mythe qu’était déjà la Carrera GT était d’autant plus risqué qu’elle venait tout juste de sortir. Imaginez que vous receviez aujourd’hui votre rarissime 918 Spyder flambant neuve, et couriez immédiatement le risque de la faire modifier sans certitude sur le résultat final. Auriez-vous la certitude d’avoir fait une bonne opération? J’en doute. Cela étant, avec le recul des années, je me dis que la Mirage GT mérite vraiment ses lettres de noblesse. Risquerais-je une belle Carrera GT dans l’aventure? Oui, certainement, tant le résultat est probant. Reste une question fondamentale dans le cas d’une voiture de collection: vaut-il mieux conserver une Carrera GT d’origine, ou prendre le risque de s’offrir une Mirage GT sans certitude sur sa cote future? Une rapide recherche sur internet m’a permis de trouver une ancienne annonce d’une Mirage GT aux Etats-Unis à vendre pour 569 000€. Bien davantage que les 390 000€ qu’il faudra débourser pour une Carrera GT en parfait état. En considérant le fait que 1270 Carrera GT furent construites et qu’il n’existera pas plus de 25 Mirage GT, il y a de fortes chances que celle-ci ne s’avère pas être une si mauvaise affaire… Quoi qu’il en soit, je suis sous le charme. Son allure bestiale justifierait tout!

road_test_gemballa_mirage_gt_matt_blue_edition_008

Crédits photos:

Mirage blanche: Autogespot

Mirage 911 Turbo: Autoblog

Mirage rouge: Autogespot

Mirage jaune: Autogespot

Mirage bleue: GT Spirit

Mirage noire: GT Spirit

Une réflexion sur « Gemballa Mirage GT: le pouvoir de l’hérésie »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s