Porsche de la semaine: une SC faite pour rouler


Quel terrible dilemme que d’avoir une auto ancienne. Veiller à ne pas trop rouler afin de la conserver dans un bel état? Rouler et se faire plaisir au risque de lui faire perdre de sa valeur au fil des kilomètres? Il est bien regrettable que cela empêche bon nombre d’amateurs de sortir leur 911 à la moindre occasion, afin d’en profiter sans la moindre arrière pensée. Mais le marché des autos anciennes étant ce qu’il est, l’obsession bien exagérée du matching numbers et du faible kilométrage tend à faire de nos chères 911 des pièces de musée, qu’il ne faudrait pas prendre le risque d’utiliser. Sur le petit marché de la voiture de collection, rien n’a plus de valeur que l’authenticité. Mais ne vaudrait-il pas mieux se faire plaisir? Au risque certes de gagner moins d’argent à la revente, ne serait-il pas idéal de se laisser tenter par une auto amusante que l’on pourrait utiliser sans arrière pensée? Réponse avec cette magnifique 911 SC.

d7k_7202
Attention les yeux!

A vrai dire, elle n’invente rien. Elle ne fait qu’exploiter une autre mode captivante, celle des outlaws: en quelques mots, une personnalisation de votre auto dans le respect de son époque, préparée selon vos désirs. Une auto reflétant son propriétaire. Qui souhaitera donc avoir cette superbe SC comme miroir? Il vous faudra assumer votre enthousiasme pour la grande période de gloire des prototypes du constructeur aux couleurs de Martini. Il y a plus discret, mais avouez qu’il y a également plus disgracieux que cette longue bande rouge drapée de bleu. Rien de tel pour égayer une carrosserie blanche! Cela annonce toutefois la couleur: il risque d’y avoir du sport, et cela semble se confirmer au vu du look de Turbo qui a été adopté: ailes larges, spoiler avant, et le superbe aileron arrière en queue de baleine. Un travail de carrosserie qui aura coûté la bagatelle de 12 000€, mais le résultat est à la hauteur: elle veut en découdre…

d7k_6797

Un tel travail ne serait rien sans un moteur en adéquation avec le look de la bête. il faut dire qu’avec une puissance ayant oscillé entre 180 et 204ch, le moteur de la 911 SC n’avait rien d’un foudre de guerre. Et justement, le moteur a fait l’objet d’une reconstruction complète: la cylindrée a été portée à 3.2 litres, et cela s’est accompagné de quelques raffinements techniques: les cylindres ont fait l’objet d’un traitement au Nikasil, un alliage de nickel et de silicium. Le vilebrequin est allégé, et de nouveau arbres à cames ont été installés, ainsi que de plus grand carburateurs. Maintenant que la leçon de chinois est terminée, venons-en à la seule information intéressante concernant ce nouveau moteur: il développe désormais pas moins de 255ch, soit davantage que la puissance d’une bonne 964. Le tout, dans ce cas précis, avec près de deux quintaux de moins sur la balance. Lorsque je vous disais qu’avec une telle carrosserie, le moteur se devait d’être à la hauteur, je ne vous avais pas menti. Ah, j’y pense: la préparation moteur aura coûté 16 000€!

d7k_7233

Rassurez vous, la préparation de l’intérieur est restée assez légère: les sièges de série ont cédé leur place à des baquets Recaro recouverts de tissu ignifugé, assortis de harnais démontables. Et ce, afin de ne pas condamner les places arrière, toujours utilisables. Dernier petit détail, un volant Momo de compétition a été installé. Cela ne fait plus aucun doute, et cette 911 l’assume pleinement: il s’agit d’une 911 SC faite pour avaler les virages de l’arrière-pays niçois. Et à l’occasion, elle n’oubliera pas de vous coller un grand sourire sur le circuit de Lurcy-Lévis. Alors, aucun défaut? Si, j’en vois bien un: ses jantes BBS à rayons, qui gagneraient à céder leur place à des Fuchs noires d’époque, nettement plus dans le thème.

d7k_7228
La facilité d’usage n’a pas été sacrifiée… Ou presque.

Certains d’entre vous auront déjà fait le calcul: la préparation moteur + carrosserie a déjà coûté 28 000€. Ajoutons à cela l’équipement intérieur, ainsi que le prix de l’auto servant de base à la préparation, il est clair que cette SC Outlaw risque de coûter son pesant d’or… Force est d’admettre qu’à 55 000€, ce n’est tout de même pas donné. Cela étant, il est clair que cette SC a bénéficié d’une préparation de qualité, effectuée chez des spécialistes réputés. Qui a dit que rien ne valait l’authenticité? Pour une fois, il me faut bien admettre que je choisirais cette SC en lieu et place de nombre de ses congénères en état concours. Pour le plaisir de rouler. Pour les couleurs Martini. Pour les ailes larges. Pour le gros moteur. J’aime les 911…

Cette 911 SC est à vendre chez Stelvio

 

Une réflexion sur « Porsche de la semaine: une SC faite pour rouler »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s