Les 24 heures de la 919 n°14


Les 24 heures du Mans 2014 sont bel et bien terminées. Les écuries ont rangé les cartons, monté les autos dans les camions et repris la route. C’est terminé, certes, mais cela n’empêche pas de faire une petite rétrospective de la course de chaque Porsche 919 Hybrid. 906 Chronicles vous a déjà conté la course de la n°20 ici, il est désormais temps de se pencher sur la course de la n°14. Pourquoi la 14 en dernier? Pour deux raisons très simples: la première est que la n°14 a terminé la course, malgré un parcours moins palpitant. La seconde étant que Porsche est revenu en compétition en 2014, le 14 arrivant donc après le 20. Vous vous demandiez pourquoi Porsche avait choisi ces drôles de numéros? Vous avez désormais la réponse! Mais trêve de plaisanteries, nous avons une course à revivre!

M14_2076

Il y avait beaucoup à espérer de l’équipage formé de Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, tant il s’étaient illustrés en qualifications, parvenant à décrocher la deuxième place sur la ligne de départ. Une position qui permettrait à la 919 Hybrid de ne pas trop souffrir de la pression et du trafic des premiers tours de course. Neel Jani parvint à prendre un bon envol, freiné toutefois par un premier ennui mécanique après seulement trente minutes de course. Lancé à pleine vitesse dans les Hunaudières, il vit sa 919 ralentir subitement avant de rester bloquée à 60km/h. Les images retransmises permettaient à Sébastien Bourdais, célèbre pilote reconverti en consultant pour cette édition, de supposer qu’un capteur s’était désactivé, ayant ainsi bloqué ainsi l’auto sur le programme « entrée dans les stands » activant le limiteur. C’est un Neel Jani passablement énervé qui rejoignit les stands, où 9 courtes mais néanmoins précieuses minutes furent perdues afin d’identifier le problème provenant finalement d’une pompe à essence défectueuse. Neel Jani reprit la piste en 51ème position, certainement conscient que les espoirs de victoire de la n°14 venait de s’envoler presque définitivement.

M14_2046

Mais Le Mans reste Le Mans, et une défaillance des meilleurs n’est jamais exclue. Il fallut donc remonter aux avant-postes malgré de maigres espoirs de victoire. La 919 Hybrid n°14 entama donc une incroyable remontée: lorsque Neel Jani céda sa place à Marc Lieb, la n°14 pointait en 15ème position. Marc Lieb entama un relais régulier, qui lui permit de pointer à la 6ème place du classement général à la cinquième heure, comptant certes quelques tours de retard sur la tête de la course, mais ayant su tirer profiter des conditions difficiles en piste. A 20h40, Romain Dumas prenait à son tour le relais, et se lanca dans un triple relais qui lui permit de reprendre une place supplémentaire au classement général. A 23h12, Neel Jani reprenait la piste pour un quadruple relais sans ennuis. Chaque place serait désormais reprise au prix de gros efforts: la 919 était de retour au milieu de la bataille des LMP1 officielles.

M14_2110

Marc Lieb était de retour en piste à 2h23 du matin. Son relais allait être entaché de petits soucis mécaniques. A 3H46, il fit son retour aux stands: la pompe à essence de la 919 Hybrid faisait de nouveau des siennes. Une nouvelle intervention qui fit perdre 17 précieuses minutes à la n°14, qui repartit alors en 6ème position. Les performances en piste de Marc Lieb lui permirent de se hisser à la quatrième place à 6 heures du matin, mais une sortie de piste, ainsi qu’un changement de pilote replacèrent la 919 en 5ème position. Romain Dumas prit le volant pour un quadruple relais qui fut le plus long enregistré au cours de ces 24 heures pour un pilote Porsche, au cours duquel il parcourut 777 kilomètres avant de remettre l’auto entre les mains de Neel Jani à 9h42. A midi, l’auto pointait toujours à la 5ème position, laissant augurer d’un résultat honorable pour le constructeur.

M14_2137

C’est à ce moment précis de la course que la n°14 rentra une nouvelle fois aux stands: la transmission était endommagée, la 919 ne pouvait pas repartir. Peu après, les derniers espoirs de Porsche s’envolèrent lorsque la n°20 connut sensiblement le même problème. Les mécaniciens envoyèrent toutefois la n°14 en piste vers 15h, pour parcourir le dernier tour lui permettant de voir la ligne d’arrivée. Une ligne qu’elle franchira en 37ème position. Les deux 919 auront connu des problèmes globalement similaires: la pompe à essence (tiens donc, un problème qu’avaient déjà connu les 936!), et la transmission. Longtemps la victoire a semblé à portée de main. Espérons que Porsche parvienne à décrocher une première victoire en championnat du monde avant la fin de la saison. Quoi qu’il en soit, nous serons tous au rendez-vous pour Le Mans 2015!

M14_2004

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s