Porsche de la semaine: 935 Street


Vous avez bien lu. Une 935 homologuée pour la route. Il existe déjà fort peu de véritables 935, celles faites pour la piste. Mais un modèle conçu uniquement pour un usage routier, dans les ateliers du constructeur, il n’en existe qu’un seul exemplaire au monde. Mais attendez.. Serait-ce donc LA 935 Street? La fameuse Turbo faite sur-mesure pour Mansour Ojjeh? Précisément. Rencontre avec un monument historique…

8963996-1-3

Petit rappel des faits: Mansour Ojjeh est un homme d’affaires éclectique désireux de s’aventurer sur le marché de la Formule 1 via l’entreprise TAG (Techniques d’Avant Garde). Au début des années 70, TAG ne connaît rien à l’automobile, et possède avant tout des participations dans la banque, l’hôtellerie aux Etats-Unis, ou l’agriculture en Amérique du Nord, l’une des premières innovations du groupe ayant été de planter des endives en Amérique du Nord… Mais notre jeune entrepreneur déborde d’enthousiasme et dispose de copieux moyens, ce qui lui permettra d’entrer en formule 1 par la petite porte, en tant que sponsor de l’écurie Williams en 1979. A partir de 1981, TAG noue un partenariat avec McLaren, dont il détient toujours aujourd’hui une partie importante du capital. Le partenariat concerne le financement d’un nouveau moteur V6 Turbo dont la conception est confiée à Porsche. Un pari gagnant, puisque McLaren décrochera le titre constructeur en 1984, seulement un an après la première course du moteur TAG-Porsche. Faisant de Mansour Ojjeh un personnage incontournable de l’histoire de Porsche.

porsche-911-mansour-ojjeh-1
Mansour Ojjeh (à droite), ici en compagnie de Peter Schutz, alors PDG du constructeur.

Mais la belle histoire entre Porsche et Mansour Ojjeh n’était pas encore terminée. Fasciné par les 935, Ojjeh formula une demande pour le moins particulière au constructeur: serait-il possible d’avoir une 935 homologuée pour la route? Le client a les poches profondes, et sur une base de 911 Turbo, rien ne semble impossible. Des éléments de carrosserie largement inspirés de la 935 sont élaborés, de façon à respecter la réglementation routière. De fait, la « 935 Ojjeh » dispose de feux rétractables, et d’un pare-chocs non dépourvu des fameux soufflets des 911 caisses G. Mais la préparation ne s’arête pas à un peu de cosmétique. Lorsque l’on ressemble tant à une 935, mieux vaut en avoir le souffle. Par conséquent, la 935 Street ne se contente par d’un flat 6 de série. Le moteur de 3.3 litres voit sa puissance passer de 300 à 375ch. Allons bon, il n’y a plus grand monde pour rigoler!

8963996-1-6

Mansour Ojjeh ne s’est pas arrêté ici. Afin de faire bonne figure avec cette sublime robe rouge, il a doté sa 935 d’un intérieur particulièrement raffiné. Les très rares sièges Recaro optionnels sont tendus de cuir beige, tandis que les passepoils adoptent la même couleur que la blanche de bord, en marron clair. Le tableau de bord est plaqué de bois précieux, une option particulièrement rare à cette époque. Sièges électriques, sono haut de gamme, blason Porsche plaqué or dans le levier de vitesses, arceau de sécurité, coffrets de rangement à l’arrière, rien ne manque, tant Ojjeh se sera soucié du moindre détail afin de faire de sa 935 une auto véritablement unique. Force est d’admettre que le résultat final laisse rêveur, même trois décennies plus tard.

935_interior

Je ne m’en remets toujours pas.  Après avoir passé beaucoup de temps à remonter la trace de la seule et unique 935 Street, voilà qu’elle surgit de nulle part, révélant tous ses secrets, l’ensemble de ses propriétaires passés, et ne cachant même pas le poids des années. Cette auto est unique au monde, tant elle est chargée d’histoire. De l’histoire de la relation entre Ojjeh et Porsche certes, mais également l’histoire d’Exclusive, puisque la 935 Street fut la première véritable création du département Exclusive, qui naquit avec elle. Porsche s’était même fendu d’une petite lettre au propriétaire durant une exposition récente au musée Porsche célébrant les 25 ans d’Exclusive: « Votre Porsche, à la fois unique et historique, a été l’exemple type du large éventail de personnalisation qu’offre Porsche Exclusive depuis 25 ans. » Si même le constructeur le dit…

8963996-1-11

Voici donc une occasion véritablement unique d’acquérir l’un des plus beaux morceaux d’histoire de la 911. La 935 Street sera vendue aux enchères par la maison Bonhams, le 18 mai à l’occasion de Spa Classic. Avec une première estimation située entre 300 000 et 400 000€, rien ne dit qu’elle n’atteindra pas les sommets. Avec, pour son futur propriétaire, la douce consolation de posséder l’une des 911 les plus importantes de l’histoire, devant laquelle les connaisseurs passeront religieusement.

Toutes les images ici:

http://www.bonhams.com/auctions/21901/lot/52/

5 réflexions sur « Porsche de la semaine: 935 Street »

  1. Merci beaucoup d’avoir raconté cette histoire, les Porsches » Exclusive » participent à la notoriété de la marque. Je vais partagé cet article sur ma page FB.

  2. wahoo oui, une vieille connaissance cette 935 road ….et celle d’un ami de la belle époque
    oh que oui merveille des merveille et coloris unique ainsi que l’intérieur
    930 merci Mr T-A-G… M O

  3. oui cela me fait le cœur gros ….surtout quand tu travail là a l’usine et que tu fais des essais toute la journée avec des protos et des versions définitives …oui soupir et une larme

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s