Porsche de la semaine: 911 RS 2.7


Il fallait bien que 906 Chronicles s’y attaque un jour. Un site internet consacré à Porsche ne saurait être digne de son statut s’il n’évoquait pas un tant soit peu la RS 2.7. Et la pauvre en a pris pour son grade, 906 Chronicles l’ayant proclamé, contre toute attente, Porsche légèrement disgracieuse. Il est donc plus que temps de se faire pardonner, et de replacer l’icône sur son trône. Icône manifestement introuvable aujourd’hui, si l’on en croit les propos de Pierre Bréda, de la respectable enseigne August Classic: « Des clients demandeurs de RS 2.7, nous en avons plus que de raison. Le problème, c’est de trouver des RS 2.7. » Ah bon? Bon. Monsieur Bréda, je vais vous aider!

734

Vous savez certainement que les RS 2.7 les plus rares sont les Lightweight. Comme son nom l’indique, la RS 2.7 Lightweight se distingue par un équipement réduit au strict minimum, avec des baquets si petits et inconfortables qu’ils vous feraient regretter d’avoir choisi une Lightweight, des vitrages plus fins, ainsi que par l’absence de places arrière ou de couvercle de boîte à gants. La liste pourrait continuer longtemps, mais là n’est pas la question. Ce qui importe est d’en trouver une, et j’ai réussi! La belle se trouve au Japon, chez Naito Engineering, adresse fort respectée. De couleur jaune clair, elle mérite l’attention à plus d’un titre. Non contente d’être une Lightweight entièrement matching numbers, elle peut également se targuer de faire partie de la première série de 500 autos produites. Il s’agit donc de l’une des plus légères jamais construites, puisqu’elle est équipée de panneaux de carrosserie de 0.8mm d’épaisseur, alors que la série suivante sera dotée de panneaux de 0.88mm d’épaisseur. Avis au néophyte passant par là, oui, les porschistes sont bons pour l’asile. Ce genre de détails, tout le monde s’en fout, à part eux!

7316

Revenons au sujet de cette RS, en superbe état, et dont le prix n’est évidemment pas dévoilé. Il faut dire qu’avec une RS récemment adjugée pour plus d’un million d’euros, mieux vaut se montrer opportuniste au moment de fixer le prix de la belle. Nous y reviendrons… Toujours est-il qu’elle a tout pour réjouir le plus collectionneur des collectionneurs, celui qui recherche l’auto suprême, la meilleure jamais construite, le plus beau morceau d’histoire.

eng1_0

A moins que cela ne soit pas exactement ce que vous recherchiez. Après tout, le jaune clair n’est pas la plus réussie des couleurs proposées en son temps sur la RS. Et puis cet intérieur de Light, non merci. Il est si inconfortable qu’il vous couperait l’envie de conduire une auto pourtant si exceptionnelle. Faudrait-il pour autant renoncer à la RS 2.7 et jeter son dévolu sur une 2.4S? En dépit de sa ligne épurée et plus élégante, la 2.4S n’emporte pas tous les suffrages face à la RS. Difficile de lutter contre un tel patronyme, mais ne vous en faites pas, 906 Chronicles a la solution. Une Seconde 911 RS 2.7 à vendre!

used-1973-porsche-911-carrerars-9423-11882941-5-640

Il vous faudra traverser l’océan Pacifique et vous poser aux Etats-Unis, chez Bruce Canepa. Marchand reconnu et respecté, Canepa propose cet exemplaire vert vipère, en configuration Touring, c’est-à-dire avec l’ensemble des équipements de confort d’une 2.4S. Le beurre et l’argent du beurre en quelque sorte! Le moteur rageur, inimitable de la RS, combiné à l’agrément sans faille d’une 2.4S. De plus, soulignons que celle-ci fait également partie de la première série de 500 autos équipées de panneaux de carrosserie plus fins, ce qui ne manquera pas non plus de ravir les collectionneurs. Que demander de plus?

used-1973-porsche-911-carrerars-9423-11882941-1-640

Oh certes, l’équipement d’une Touring augmente le poids de la RS de près de cent kilogrammes. Bien que pourvue de 210ch, la RS 2.7 risque de traîner cela comme un poids mort, et passera pour une asthmatique aux yeux de sa consoeur Lightweight. Serait-il donc impossible de voir ses voeux exaucés? Nullement! La jolie vert vipère a en effet eu la chance de passer peu après sa naissance entre les mains du sorcier Erwin Kremer. Ce préparateur de renom s’est attelé à un petit chantier, portant la cylindrée du moteur à 3 litres, permettant au flat 6 de développer 241ch! De quoi compenser largement le poids induit par l’équipement supplémentaire et l’arceau de sécurité. Ajoutez cela à un historique limpide, et vraiment, vous aurez entre les mains l’une des RS les plus intéressantes qui soient.

used-1973-porsche-911-carrerars-9423-11882941-9-640

Le prix? Je ne saurais dire. La réputation de Canepa lui permettra certainement de fixer un tarif à vous décoller les globes oculaires des orbites, mais le marché semble insatiable. Trop insatiable… Nous ne le répéterons jamais assez, une telle acquisition requiert une méfiance de tous les instants. L’engouement autour des voitures anciennes est tel que les acheteurs se jettent sur la première auto venue, parfois sans prendre la peine de vérifier l’historique de l’auto, ou son état. Tel est le cas de la RS vendue à plus d’un million de dollars par RM Auctions dont l’historique comportait quelques zones d’ombres… Plus inquiétant, cette RS 2.7 vendue aux enchères lors du salon Rétromobile. Lors d’une récente discussion avec Marc Zighera, directeur de la publication de Flat 6 Magazine, celui me fit remarquer qu’il suffisait de glisser sa main sous les tapis de sol, pour la ressortir non sans quelque humidité et de suspectes traces rouges. A bon entendeur…

Toujours pas convaincu? Vous aurais-je donc découragé? Ah, la couleur est trop banale, voyez-vous cela… Je vais donc abattre ma dernière carte. Nous restons aux Etats-Unis, où CPR Classic propose à la vente une RS 2.7 de couleur vert jade. Pour ce qui est de la rareté, il n’y aurait eu que 10 exemplaires habillés de cette couleur, que l’on ne peut qu’aimer ou détester. D’autre part, elle possède quelques équipements particulièrement rares, parmi lesquels le toit ouvrant (c’est donc une Touring), ainsi que de petits feux longue portée logée dans les grilles de clignotants. Voilà qui, en terme de rareté, sera bien difficile à battre.

7

Pour ne rien gâcher à la fête, son historique est limpide, et l’auto sort d’une restauration méticuleuse (et fort coûteuse). CPR Classic certifie que l’auto sera inspectée jusque dans les moindres recoins avant de bénéficier d’une solide garantie. Cette fois-ci, vraiment, rien ne manque. Trois RS 2.7 à vendre, trois exemplaires manifestement de grande qualité. Et je l’espère, l’un d’entre eux saura vous convenir. Monsieur Bréda, j’ai résolu votre problème!

4

Consultez les annonces ici:

http://cprclassic.com/911RS/jade-green/

http://www.classicdriver.com/en/car/porsche/911/1973/191069

http://www.canepacollection.com/detail-1973-porsche-911-carrera_rs-used-11882941.html

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s