RM Auctions: ventes du 17 janvier au 5 février


L’activité de la maison d’enchères RM Auctions est décidément très dynamique en ce début d’année 2014. En l’espace d’une vingtaine de jours, ce  sont en effet deux ventes qui eurent lieu sur deux continents différents, où les Porsche ne manquèrent pas d’être dignement représentées. Une fois encore, l’on a pu noter quelques résultats surprenants, mais rien de troublant en ces temps où la voiture de collection est très (trop?) à la mode. Revue de détail des Porsche vendues (ou pas).

« Arizona Love »

Nulle trace du lieutenant Blueberry les 16 et 17 janviers derniers lors de cette vente dans l’Arizona, mais un parterre de Porsche à se pâmer. Place aux chiffres, et aux images:

Le premier lot de ces enchères est une 911 Carrera 3.2 Speedster, combinant peinture noire et cuir beige, un ensemble assez rare pour un Speedster, vendu 126 500$. Cela représente 92 300€, un montant qui n’a rien de choquant.

911_Speedster_black

911_Speedster_interior

Une 356 A 1600 Convertible D a ensuite changé de mains pour la modique somme de 176 000$, soit 128 500€. Un montant qui a également tout lieu d’être justifié, tant le Convertible D figure parmi les 356 les plus convoitées.

356SpeedsterD

Passons aux 356 B. En commençant avec une 1600S de 1963 carrossée par Karmann, vendue pour 129 500$, soit 94 500€. Matching Numbers, l’auto sort tout juste d’une restauration lui ayant permis de retrouver sa teinte d’origine, le vert Smyrna. L’histoire ne dit pas si le nouveau propriétaire vit en Turquie…

356B1600Vert

Une couleur un peu plus consensuelle pour cette 356B 1600S cabriolet de 1961 carrossée par Reutter. Adjugée pour 140 250$ (102 370€), elle sort également de restauration. A noter son intérieur rare et original de couleur Gris Lumière.

356Bcab

356Bcab_interior

Une dernière 356B, un Roadster 1600 carrossé par Drauz fut adjugé 198 000$, soit 144 500€. L’on reste bien loin des niveaux délirants atteints par les Speedster A!

356_Roadster_Drauz

Au rang des surprises de taille, une 911 2.2E Targa de 1970 adjugée pour 176 000$, soit plus de deux fois le prix d’un modèle en état concours! A y regarder de plus près, l’on remarque néanmoins que l’auto n’a que 5 000 miles au compteur, que celle-ci est restée au sein d’une même famille depuis sa sortie des chaînes d’assemblages. Et pour couronner le tout, elle n’a jamais été restaurée, ce qui ne manque pas d’en faire l’une des 911 Classic les plus authentiques à ce jour.

9112_2E_oneowner

Une autre surprise que cette seconde Targa à moteur 2.4 litres E, vendue pour 140 250$. Un niveau de prix qui reste très surprenant malgré une restauration très récente et son historique documenté. L’arrivée de la nouvelle Targa aurait-elle déclenché une vague d’enthousiasme pour ses anciennes cousines??

911_2_4_Targa

Retour à la raison pour cette autre 911 E de 1970 qui, bien qu’étant également restée dans une seule et même famille pendant plus de 30 ans, a été adjugée pour « seulement » 71 500$, soit 52 200€. Ce qui fait certainement d’elle la meilleure affaire de cette vente! Et de loin mon coup de coeur de ces deux ventes.

911E_vipergreen

La 959 reste un formidable collector dont le succès ne se dément pas dans les enchères. Cet exemplaire en parfait état (à l’intérieur bi-ton bourgogne-gris clair) changera de propriétaire pour 759 000$, soit 554 000€. Un niveau très élevé, quand une 959 en état irréprochable serait plutôt estimée aux alentours de 450 000€…

959_Komfort

959_interior

Cela se corse! Nous entrons désormais dans la catégorie des voitures de compétition, où rien ne s’échange à moins d’un million. Aurez-vous le coeur assez bien accroché?

RM Auctions aura toutefois le marteau moins heureux avec ces trésors, en commençant par cette 356 A Speedster Carrera 1500 GS. La magie du moteur Carrera n’aura cette fois-ci pas tenu ses promesses, car malgré une offre atteignant 1 050 000$ (766 420€), l’auto ne sera pas vendue.

356CarreraSpeedster

De même pour cette 906 que vous avez eu la chance de découvrir dans la Porsche de la semaine, restée invendue malgré une offre atteignant 1 180 000$ (861 300€).

-906-116-4

Le clou de cette vente fut indubitablement cette 718 RS 61 Spyder (châssis 718-066). Cette 718 pouvait se targuer d’un palmarès honorable, comprenant une septième place aux 12 heures de Sebring en 1961, ainsi que de nombreux podiums dans le championnat SCCA. Entièrement restaurée, elle fut vendue pour 2 750 000$, soit  2 007 000€. Une paille, quand on est milliardaire…

718RS61

« From Paris with love »

Les incursions de RM Auctions sur le continent Européen sont de plus en plus fréquentes. Eu égard au nombre d’autos invendues, cette vente ayant eu lieu à Paris le 5 février 2014 aux Invalides fut un échec. Il se pourrait même que le marché de la voiture de collection connaisse une amorce de retour au calme. On dénombra toutefois un certain nombre de Porsche dont les résultats furent globalement honorables.

Enfin un prix logique pour une Targa! Cette 911 2.2E fut adjugée pour 47 600€. Elle pouvait difficilement prétendre à davantage, son historique présentant quelques zones d’ombre, et n’étant guère dans sa teinte d’origine.

911_Targa_white

Nous passons ensuite à une catégorie nettement supérieure, avec une 904 Carrera GTS adjugée 1 288 000€. Il s’agit de la seule au monde ayant été peinte en vert irlandais. Elle fut initialement la propriété du pilote britannique Frazer Nash, et possède depuis ce jour un historique limpide ainsi que plusieurs engagements en compétition.

904_Frazer_Nash

904_interior

Résultat moins reluisant pour cette 917/30 Can-Am pour laquelle la meilleure offre s’éleva à 2 000 000€. Bien loin du prix de réserve fixé à 2 900 000€. Cela s’explique par un historique peu excitant. Le châssis 917/30-005 fut en effet construit afin de participer au championnat Can-Am de 1974. Malheureusement, Porsche stoppa son programme Can-Am en 1973 et l’auto complète ne fut jamais assemblée. 917/30-005 ne fut redécouvert à l’usine qu’en 1979 par Gerry Sutterfield, importateur Porsche aux Etats-Unis, qui demanda au constructeur s’il était possible d’en faire une auto complète. Ce qui fut chose faite grâce à un moteur 12 cylindres d’époque que Porsche retrouva dans ses réserves, en confiant aux mécaniciens la tâche d’assembler l’auto avec le plus grand soin. Malgré cela, difficile pour des collectionneurs de plus en plus exigeants de voir dans cette 917/30 une véritable auto d’époque, son statut « hybride » ayant sans doute joué en sa défaveur.

917_30

Dernière Porsche vendue, et non des moindres, cette 956 de 1982 ayant fini troisième aux 24 heures du Mans derrière deux autres 956. Vous la connaissez déjà, puisqu’elle fit l’objet d’un article dans la Porsche de la semaine. Son historique prestigieux aidant, elle fut adjugée 2 352 000€.

956

De ces deux ventes, l’on peut garder un sentiment de très légère accalmie sur le marché des Porsche de collection. A l’exception de deux 911 Targa, il n’y eut pas vraiment de flambée des prix injustifiée, ce qui tend à être plutôt rassurant. Restons toutefois vigilants, tant le marché de la voiture de collection est la cible d’un engouement de plus en plus important.

L’ensemble des visuels de cet article sont la propriété de RM Auctions. Seule la photographie de la 906 fut réalisée par CPR Classic.

Tous les résultats ici:

http://www.rmauctions.com/results/result.cfm?SaleCode=PA14

http://www.rmauctions.com/results/result.cfm?SaleCode=AZ14

2 réflexions sur « RM Auctions: ventes du 17 janvier au 5 février »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s