Porsche de la semaine: 911 T/R


C’est l’une des 911 de course parmi les plus méconnues de l’histoire de Porsche que je vous propose de découvrir aujourd’hui. Avant que la déferlante des 911 2.8 RSR n’emporte tous les suffrages de la popularité sur son passage, Porsche construisit de nombreuses autos de courses que les passionnés d’aujourd’hui, forcément connaisseurs, s’arrachent. Elles sont si rares, si exceptionnelles, et pourtant si bien conçues qu’elles sont une arme idéale pour s’engager dans les courses historiques, ou tout simplement apporter un joyau brut à une collection.

arton607-3476a
Une véritable 911 T/R en cours de restauration

La première d’entre elles est très probablement la 911 R, construite à 20 exemplaires seulement en 1967, et victorieuse au Marathon de la Route cette  même année. Mais il en existe une autre, développée en 1968. Elle fut crée grâce à l’opportunité d’exploiter une brèche dans le règlement du Groupe 3, celui des GT de série. Porsche proposa à ses clients privés d’utiliser la caisse d’une 911 T, plus légère de 52 kilogrammes qu’une 911 S, et d’y greffer le moteur 2.0 litres d’une 911 S, fort de 160ch. Il était également possible de commander un moteur Type 901/20, c’est à dire le moteur de 210ch qui équipait la 906 en 1966. Ambiance…

807-3-0a12a
On remarque sur cette photo qu’à l’époque de la 911 T/R, les ailes larges n’étaient pas encore de rigueur.

Dire que ces 911 T/R sont rarissimes, sinon introuvables, est un euphémisme. D’après Franco Lembo, qui se propose de restaurer l’exemplaire illustrant ces photos avant de le revendre à un heureux client, il n’en aurait existé que 35 exemplaires. Malheureusement, les 911 T/R ne possèdent pas de numéros de châssis spécifiques, et il était parfaitement envisageable de faire convertir une 911 T en une T/R par l’usine sur demande bien après sa sortie des chaînes d’assemblage. Les 911 T/R en sortie d’usine sont donc d’autant plus rares, et retrouver des factures ou des documents attestant de l’authenticité d’une préparation T/R à l’usine relève du sacerdoce.

911_TR-dda17
Fait surprenant sur cette image: il semblerait que les entourages soient ceux d’une auto américaine. Que s’est-il passé? Notez que l’auto est immatriculée et dûment utilisable sur route!

C’est pour cela qu’il existe des professionnels tels que Franco Lembo pour dénicher de telles perles (mais comment diable fait-il?). Après avoir retrouvé la 911 ST championne de France des rallyes en 1971 et 1972 avec Claude Ballot-Léna, il propose aujourd’hui cette 911 T/R d’usine, livrée neuve à Sonauto pour… Claude Ballot-Léna (Il doit y avoir un filon, il me suffit d’en trouver la source pour le doubler!), et équipée d’un moteur  de 911S. Elle fut engagée dans un grand nombre de courses, notamment deux fois aux 24 heures du Mans, à Monthléry, ou aux 1000km de Paris 1969 où elle signa le meilleur temps de la catégorie GT.

LM_68-6b651
Elle porte le numéro de châssis 118 20 807

Il ne fait nul doute qu’un tel morceau d’histoire se paie au prix fort, mais ces autos étant particulièrement rares, il est bien inutile de parler d’une cote. Je ne serais pas surpris que les prix puissent varier du simple au double d’un exemplaire à l’autre. Je pense être dans le vrai en faisant une estimation (très large), comprise entre 300 000 et 500 000€. Bien heureux ceux qui n’hésiteront pas à décrocher leur téléphone…

807-7-bbf3a
S’il vous fallait des preuves de son engagement au Mans…

L’annonce complète peut être consultée sur le site d’Automobilia:

http://www.automobilia.fr/Porsche-911-TR.html

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s