Les 996 collectors (partie 3) : l’énigme GT2


Nous voici dans l’un des derniers chapitres de notre série étudiant l’avenir en collection des 911 type 996. Après avoir passé en revue la GT3 RS, future icône, ainsi que la 996 Carrera 4S, reine de beauté, c’est un sujet nettement plus épineux que je me propose d’étudier : celui de la 996 GT2. Elle est la plus puissante et la plus rapide des 996 de série jamais construites, et cependant, son avenir en collection serait presque sujet à débat. Explications…

porsche-996-gt2-c784403122013230016_4
Cette couleur orange est une commande spéciale

Petit rappel des faits, pour les plus étourdis d’entre vous : la 996 GT2 est née en 2001, soit un an après la Turbo dont elle est inspirée. La GT2 dispose en effet d’un moteur bi-turbo dont la puissance s’élève à 462ch (à comparer aux 420 de la Turbo). Par ailleurs, elle est aussi chichement équipée qu’une GT3, afin d’en contenir le poids. Enfin, contrairement à la Turbo, la GT2 ne possède que deux roues motrices.  Si la Turbo était Teddy Riner, la GT2 serait plutôt Wladimir Klitschko. En d’autres termes, une GT2, ça cogne tellement fort que vous serez surpris de pouvoir garder la tête sur les épaules après un tel choc.  Notons également qu’à partir de 2004, une version légèrement revue de la GT2 fut commercialisée, portée à 483ch, reconnaissable uniquement par la présence de nouvelles jantes à dix branches, plus légères.

porsche-996-gt2-c487719052013113248_10
Les jantes à dix branches sont caractéristiques de la GT2 483ch. Quant aux éléments en carbone, ils caractérisent la Clubsport

Par ailleurs, non contente d’être l’une des 996 les plus féroces, elle est également l’une des plus rares, sinon la plus rare. Jugez par vous-mêmes, il n’y eut que 1300 exemplaires construits, à comparer aux 682 GT3 RS, plus rare certes… Mais procédons à une revue des troupes: parmi ces 1300 autos, on dénombre pas moins de 1206 modèles en 462ch, et seulement 94 exemplaires en 483ch. Dans le genre rareté, il est difficile de faire mieux que cette dernière! Malheureusement, ce n’est pas la première fois que je le dis, la rareté ne fait pas tout, l’image compte également. Et, sur ce point, la GT2 a légèrement souffert. Souffert en premier lieu de ses quelques défauts de jeunesse, parmi lesquels des trains si difficiles à régler correctement qu’ils en devinrent dangereux, si bien que la GT2 se vit attribuer le triste surnom de « Widow maker » : la machine à faire des veuves… Bizarrement, la GT3, bien que confrontée au même problème, n’a pas hérité d’une réputation aussi intimidante. Allez savoir pourquoi…

porsche-996-gt2-c729707072013125427_5
Bon, on s’bat?

Mais an rang du manque d’image, la GT2 a eu la malchance de ne pas bénéficier de décorations aussi évocatrices (et provocatrices) que la GT3 RS, tandis que sa sonorité, étouffée par le souffle des turbos, n’égale pas les hurlements rageurs de la GT3. Peut-être délivre-t-elle moins de sensations ? Je me permettrai de répondre par la négative avant d’avoir posé mon séant dans une GT2. Enfin, lorsque je jette un œil à la cote de Flat 6 magazine, je constate qu’une GT2 en parfait état s’échange pour 71 000€, alors qu’une GT3 RS vaut 95 000€. Allons bon ! Que diable se passe-t-il ?

porsche-996-gt2-c218924062013225941_5
Baquets et arceau sont l’apanage de la GT2. Les sièges sport étaient également disponibles.

A la lecture de ces lignes, peut-être serez-vous convaincu qu’une GT2 serait une piètre acquisition. Il est donc temps de remettre l’église au milieu du village et de rétablir la réputation d’une auto que les passionnés finiront par redécouvrir. Parlons tout d’abord des trains si difficiles à régler ! S’il est vrai que vous ne parviendrez pas à régler votre auto les yeux bandés avec un couple ongles entre les doigts de pieds, l’ensemble du réseau Porsche, ainsi qu’un nombre de spécialistes de plus en plus nombreux seront parfaitement capables de la régler parfaitement. Quant aux sensations, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Imaginez 1440 kilogrammes propulsés par un moteur bi-turbo de quasiment 500ch, le tout posé sur seulement deux roues motrices. Sachant parfaitement le plaisir que peut procurer une GT3 pour en avoir piloté une sur circuit plus d’une fois, je ne peux que confesser mon envie de savoir quel flot supplémentaire de sensations la GT2 est capable de procurer. A mon humble avis, après la GT2, le seul moyen de vivre encore plus intensément votre courte vie sera probablement de vous engager comme artilleur parachutiste…

porsche-996-gt2-c784403122013230016_3

Quant à la cote, j’ai volontairement noirci le tableau. Une GT2 462ch ne saurait en effet être comparée à la GT3 RS, plus récente. Cette dernière devrait en vérité être comparée à la GT2 483ch, pour laquelle il vous faudra débourser 105 000€, bien davantage qu’une GT3 RS. La seule difficulté sera en définitive de trouver autre chose qu’une GT2 grise, car celles-ci sont légion, mais comme en attestent les photos illustrant cet article, à cœur vaillant, rien d’impossible !

porsche-996-gt2-c487719052013113248_1

La 996 GT2 verra-t-elle sa cote s’envoler un jour? Cela ne fait aucun doute, d’autant qu’elle connaîtra l’effet Carrera 2.7 : ce phénomène qui a permis au prix des Carrera 2.7 de s’envoler, tant la Carrera 2.7 est proche de la RS 2.7. La 996 GT2 n’est rien moins que la fille de la déjà légendaire 993 GT, auto surpuissante, rarissime et déjà hors de prix. Lorsque les fanatiques de cette auto brutale n’auront plus que les yeux pour pleurer devant la valeur sans cesse plus élevée de la 993, ils se tourneront vers la 996 GT2, plus lourde certes, et un peu moins charismatique, mais tellement gratifiante, tellement géniale ! A qui le tour ?

Crédits photos:

http://www.autogespot.fr/porsche/996-gt2/spots?spottype=photo

9 réflexions sur « Les 996 collectors (partie 3) : l’énigme GT2 »

  1. Article tres instructif et drôle!! J adoreee même si je ne me reconnais pas en wladimir klitschko et je n ai aucune envie de devenir une widow….

  2. le réglage des trains à très souvent ; pour ne pas dire toujours été délicat chez Porsche. Après un échange avec Marc Joly (Flat 6), le problème de la GT2 996, c’est que Porsche à mis à dispostion au parc presse de l’époque des modèles « mal réglé » d’où cette mauvaise réputation….mais tout porschiste amateur de piste sait qu’un réglage chassis est indispensable…..En revanche, le vrai maillon faible se situe au niveau des freins céramique; un véritable camouflet sur piste et hors de prix ( d’ailleur aujourd’hui encore les pistards l’évite……y-c les Ferrraristes)
    Au registre des performances, une GT3 RS 3.8 2012 n’accélère pas plus fort …. aujourd’hi encore la 996 GT2  » la mal aimée » s’avère très performante …
    la mienne est passée sur le banc d’essai de OFZKY performance…..et délivre 508ch pour 670nm ….mécaniquement 100% d’origine, une mal aimée refroidie a eau, certe; mais elle demeure une vrai 911 très performante, et la dernière sans assistance électronique ….les pilotes apprécieront….

    1. Il est toujours intéressant d’avoir le témoignage d’un propriétaire. Etonnant, qu’un moteur 100% d’origine délivre 10% de puissance supplémentaire aux données d’usine!

  3. Bonjour
    Très beau récit qui complète merveilleusement toujours les même fiches techniques copier/coller en toutes langues…
    Je possède une 996 gt2 tout juste sortie de prépa en mode 700ch.
    C’est un modèle 2002, gris arctique avec 82mkm.
    Pas de sièges bacquets , seulement les bons sièges sport pour cruiser plus facilement sur le périph lol!
    Voiture virulente certe mais harmonieuse en fait de part ses formes féminines et de sa facilité d’utilisation en ville.
    On pourrait parler polyvalence tellement c’est une voiture attachante…
    Embrayage renforcé ferme , mais du fait que l’on a le bassin quasi parallèle à la pédale d’embrayage, ça contribue à faire corps avec la machine !
    Enfin, on pourrait en rajouter pas mal c’est vrai et je souhaiterai vraiment que ce modèle figure au rang des meilleures Porsche jamais produites tant en valeur sentimentale qu’en valeur monétaire …

    1. Sur le plan sentimental, la 993 GT bénéficiera toujours d’une aura bien supérieure. En revanche, sur le plan technique, il me semble que la 996 fasse incontestablement partie des meilleures!

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s