Porsche de la semaine: 911 3.0 RSR IROC


C’est pour ce genre de coups d’éclat que j’aime Maxted-Page & Prill. Il faut croire que Lee Maxted-Page a un travail, car une mise à jour mensuelle de son site internet tient du miracle (ce qui ne m’empêche pas d’y aller tous les jours). Mais lorsqu’il le met à jour, c’est la promesse de passer une excellente journée, en tombant nez à nez avec une Porsche si rare qu’on peine à croire qu’elle est à vendre. Et si par rareté rime pour vous avec Carrera GT, permettez-moi de vous rire au nez.

Je sais, vous connaissez la musique, quand lorsque vous tombez nez à nez avec une 3.0 RSR IROC, construite à seulement 15 exemplaires, avouez qu’il y a de quoi en perdre son latin.

IROC_front
Rien ne vaut un brin de menthe pour bien commencer les vacances!

Un sacré phénomène que la RSR IROC. IROC, pour « International Race Of Champions », une course inventée par Roger Penske où devaient s’affronter les meilleurs pilotes de la planète, venus d’horizons aussi divers que la Formule 1, l’endurance, le Nascar, tous victorieux leur championnat respectif… Et pour la première année de compétition, en 1973, Roger Penske décidé de faire appel à Porsche afin de fournir quinze véhicules identiques. L’année suivante, et pour des raisons financières, Penske optera pour des Corvette, ce qui rend ces RSR uniques à plus d’un titre.

IROC_tail

Le résultat, ce sera une 3.0 RSR de 330ch légèrement plus civilisée que la version initiale. L’IROC se passe des énormes prises d’air latérales et des extensions d’ailes monstrueuses (c’est heureux!), l’intérieur conserve quelques garnitures, bien qu’un arceau ait trouvé place à l’arrière. En somme, la beauté de la 3.0 RS et un moteur de RSR. Le tout enrobé dans des couleurs vives et joyeuses, pour ce qui devrait être l’une des Porsche les plus réussies de l’histoire (elle est un peu méconnue). Décidément, comme  elle est belle, la vie en Porsche!

IROC_interior
Le maintien des baquets est à l’image de ce qui se faisait chez Porsche en 1973: pourri!

N’ayant couru qu’une année, et dans un nombre de courses en définitive assez limité, il ne faut pas s’attendre à ce que les IROC puissent se targuer d’un palmarès légendaire. Tout au plus auront-elles gagné une ou deux courses, au volant certes des plus grands, mais cela importe peu.

IROC1
A ce prix-là c’est du brutal

Le prix? A mon avis, mieux vaut ne pas demander, il est du genre à piquer les yeux et à décontracter le sphincter. Une pièce de collection sublime. Rideau.

Retrouvez l-annonce complète ici:

http://www.maxted-page.com/cars/car-details.aspx?id=275

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s