Porsche de la semaine: 907K


Voici certainement l’un des protos les plus méconnus de l’histoire du constructeur. Un peu à l’étroit entre les 904, 906 aux carrières plus fournies, et la 908 à la longévité en course exceptionnelle, la 907 n’aura officiellement limé les pistes du monde entier que pendant deux saisons, en 1967 et 1968.

Ce fut le premier proto à être équipé d’un volant à droite, cela étant un atout sur les circuits, tournant dans le sens horaire. En effet, le popotin du pilote apportait un appui supplémentaire dans les courbes à droite, permettant d’atténuer un peu le roulis. J’admets que cela ne suffit pas à en faire une auto incontournable.

x5_0

Et pourtant, elle a tenu son rôle avec brio! Certes, une cinquième place aux 24 heures du mans 1967, ce n’est pas grand-chose. Mais la vaillante 907 n’était armée que d’un petit 6 cylindres à plat de 2 litres de cylindrée, face aux monstrueuses Ferrari 330 P4, et autres Ford GT 40 (Le moteur de cette dernière cubait très exactement 7 litres…), cela relève de l’exploit! Mais des exploits, elle en réalisera d’autres en 1968. Les 24 heures du Mans? Riens moins que la deuxième place (cette fois-ci équipée d’un 8 cylindres de 2.2 litres), derrière l’indétrônable GT 40.

Mais ce n’est pas tout… Les 24 heures de Daytona? Trois 907 LH aux trois premières places. La Targa Florio? Ce sera pour Vic Elford et Umberto Maglioli, au volant de la 907K portant le numéro de châssis 025. Vous en conviendrez, voici un palmarès qui en ferait rêver plus d’une.

907k2_0

Alors un conseil, ne manquez pas cette occasion de vous offrir une 907, cette occasion ne se représentera pas demain. Et pour couronner le tout, la 907K est une auto superbe! Il faut toutefois admettre que le vendeur est bien avare en détails. Ni numéro de châssis, ni numéro de moteur, ni même quelques détails concernant l’historique de l’auto. Tout au plus apprend-on que le marchand dispose d’un dossier complet permettant de prouver de façon irréfutable qu’il s’agit d’une authentique 907. Voilà qui ne sera certainement pas de trop.

img_8415_0

Il faut également l’admettre, j’aurais préféré que le capot avant soit peint en bleu, en orange, en vert, afin d’évoquer avec un peu plus de ferveur ces grandes années de l’histoire de Porsche en compétition. Mais je vais vous confier un secret, je m’en accommoderai fort bien lorsqu’elle sera dans mon garage. En attendant, monsieur Richard Mille, si jamais vous lisez ces lignes, je serais très heureux que vous m’invitiez pour un petit tour! Qui ne tente rien…

Consultez l’annonce ici:

http://www.classicdriver.com/en/car/porsche/907/1967/191021

Une réflexion sur « Porsche de la semaine: 907K »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s