Série limitée: 997 Carrera GTS B59 Edition


Décidément, côté éditions limitées, la 997 a été gâtée. A croire que chaque auto sortie des chaînes a commémoré quelque chose ! N’exagérons rien, nous ne sommes pas chez Bugatti… Toujours est-il que cela commence à en faire, des Editions Limitées, quasiment inconnues et destinées à une zone géographique restreinte.

 La 997 n’a pas inauguré ce genre, il y en eût d’autres, notamment la 911 Carrera 3.2 ST en Italie, fabriquée à 10 exemplaires et célébrant les 20 ans de la RS 2.7. Parlons également des 100 Porsche (des 911, des 928 et des 944) Kenwood Edition commercialisées en France afin de fêter le bon résultat d’une 956 engagée par l’importateur français et Kenwood aux 24 heures du Mans. Notons encore la 993 Turbo Cabriolet, construite à 14 exemplaires… Combien d’entre elles sont toujours recherchées par les collectionneurs ? A part la Turbo…

Brumos-Porsche-911-Carrera-GTS-B59-1
L’édition limitée du jour s’appelle B59 Edition

Mais revenons à la 997 ! Si vous souhaitiez vous offrir cette Carrera GTS, nom de code B59 Edition, il vous fallait résider aux Etats-Unis, en Floride de préférence. Cette Carrera GTS fut en effet commercialisée par le distributeur Brumos, sis à Jacksonville, deuxième plus grande agglomération de Floride. Et mieux valait vous dépêcher, car seulement 5 exemplaires furent construits par l’usine.

Mais alors une B59 Edition, c’est quoi ? Eh bien, en commençant par le commencement, expliquons le B59. Ce n’est pas le nom du successeur du B52 de Boeing, car le B signifie Brumos, et le 59 fait référence au numéro qu’arborent les autos engagées par Brumos en compétition, numéro avec lequel elles se couvrirent de gloire. Et des lauriers, les Brumos en récoltèrent, car la B59 Edition célèbre les cinq victoires décrochées par Hurley Haywood aux 24 Heures de Daytona, excusez du peu ! Cinq victoires, donc cinq autos, tout s’explique !

04518830-photo-porsche-911-carrera-gts-b59-une-serie-tres-speciale
L’histoire de Brumos est gravée dans l’asphalte des pistes les plus mythiques.

Maintenant que les présentations sont faites, je vous invite à découvrir l’auto en détails. L’extérieur reprend les codes couleurs qui firent la gloire du distributeur de Jacksonville : la Carrera GTS  est peinte en blanc Carrara, auquel viennent se greffer deux bandes verticales, une rouge et une bleue, courant le long du capot avant et du capot arrière. L’on note également la présence de bandes latérales noires siglées Porsche, encadrées par un rappel des couleurs Brumos, tandis que les rétroviseurs sont peints en noir. Enfin, l’auto a droit aux jantes Fuchs de 19 pouces, également peintes en noir. Il serait bon d’apporter une précision à ce stade : les jantes que nous appelons Fuchs sur la 997 ne sont pas fournies par l’emblématique fabricant de jantes allemand éponyme, car Porsche préféra se fournir auprès d’un fabricant italien, bien que Fuchs propose toujours un modèle homologué. Vous suivez ?

Brumos-Porsche-911-Carrera-GTS-B59-2
Des Fuchs qui n’en sont pas.

Passons à l’intérieur, traité sobrement. Il est habillé de cuir noir et d’alcantara, tandis que la coque des sièges sport est peinte en blanc. L’aluminium prolifère un peu partout, notamment sur le levier de vitesses ou la poignée de frein à mains, mais l’atout maître de cet intérieur, ce sont à n’en pas douter les surpiqûres rouges et bleues cousues à l’intérieur de la jante du volant ou sur l’habillage en cuir du levier de vitesse. Somme toutes discret, mais un véritable travail d’orfèvre, probablement réalisé à la main.

Brumos-Porsche-911-Carrera-GTS-B59-3
Elles sont rares, les photos de l’intérieur. Quel dommage!

Enfin, souhaitant faire honneur à ses glorieuses aînées (bien qu’il me semble fort difficile de leur arriver à la cheville), la B59 Edition est dotée d’un ensemble d’équipements affirmant son caractère sportif. Elle embarque le pack Sport Chrono, le PASM, un levier de vitesses à débattement raccourci, ainsi qu’un différentiel à glissement limité. Mais rassurez-vous, si jamais vous deviez également rentrer par la route, ourdi de fatigue après une journée de circuit, vous pourrez compter sur les sièges chauffants, le système audio Bose, et le PCM avec module de navigation pour vous relaxer et vous reconduire à la maison dans le plus grand confort. Brumos, formule gagnante !

Vraiment ? A vrai dire, il sera très intéressant de voir quel sera l’avenir de ces séries limitées exotiques sur base de 997. Seront-elles très recherchées, considérées comme l’aboutissement de la gamme 997 ? Tomberont-elles dans l’oubli, trop confidentielles pour être perçues comme de sérieuses candidates au titre de 997 la plus désirable qui soit ? Le nombre limité d’exemplaires ne suffit pas à faire d’une auto un collector ultime. Il y a toujours, fait non négligeable, le prestige, le panache, d’une édition limitée. Et face à des monstres sacrés tels que les 997 Speedster ou GT3 RS 4.0, ces raretés un peu timides auront fort à faire…

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s