Vente aux enchères Gooding & Co: résultats


Voici la suite des résultats des dernières ventes aux enchères. Après la vente un peu en demi-teinte de RM Auctions, aux résultats parfois un peu surprenants, retour à la normale (la normale étant en ce moment le délire absolu) avec la vente réalisée par Gooding & Co, dont voici les résultats. Les lots ne sont cette fois-ci pas dans l’ordre décroissant, mais comprennent les commissions :

Je vous l’ai déjà dit, les 356 se portent bien, et cela se vérifie encore ! Les réjouissances débutent avec un Roadster, ici dans une version B Super 90, reparti chez son nouveau propriétaire pour la modique somme de 181 500$, soit 136 500€.

356roadsterBS

Ensuite, un Speedster, cette fois-ci un modèle A 1600S, donc plus ancien, partira pour 264 000$, soit 198 500€. Plus l’on se rapproche des origines, plus il en vous coûtera pour goûter la légende.

356aSuperSpeed

Dans la série des véhicules d’exception, voici une 904 Carrera GTS matching numbers engagée dans de nombreuses courses en Espagne, à l’historique limpide. Estimée entre 1 750 000 et 2 250 000$, elle ne sera vendue « que » pour 1 595 000$, soit 1 199 000€, pleinement justifié.

904

Ce n’était pas pour autant la seule auto d’exception. Revenons aux 356, avec un Speedster A 1500 GS Carrera, donc possédant le très rare moteur Carrera, initialement développé pour la compétition. Tout était réuni pour qu’elle atteigne des sommets, elle n’a pas failli à ses devoirs. Elle atteindra la somme faramineuse de 1 485 000$, soit 1 116 000€ ! Notons que l’estimation initiale ne dépassait pas 1 000 000$ !! Il s’agit, à ce jour, de la 356 la plus chère jamais vendue.

SpeedsterCarreraGS

Si jamais vous préférez les 911, elles ont également été à l’honneur. Avec une estimation comprise entre 475 000 et 575 000$, la maison Gooding a vu juste avec cette 993 GT2 prête à courir, vendue pour 506 000$, soit 380 000€. Une petite remarque néanmoins, cette GT2 n’affiche que 50 kilomètres au compteur. Voici bien de quoi se désoler, car cela signifie deux choses : l’une des 993 les plus affolantes de l’histoire n’a donc quasiment jamais posé ses roues sur un circuit. Et nous pouvons en être sûr, son nouveau propriétaire risque fort de la laisser dans son garage et de ne jamais la faire rouler. Quel dommage. Quel intérêt y a-t-il à acquérir une auto pour l’entreposer dans un garage sécurisé à l’abri des regards et privée de son habitat naturel, le circuit ? Voici une bien curieuse façon de concevoir la passion de l’automobile.

993GT2

Encore une 356 ? Oui, et la meilleure reste à venir, patience… En attendant, voici un petit cabriolet B Super 90, vendu pour  192 500$, soit pas moins de 144 700€.

356cabS90

Voici certainement la superstar de cette vente, la 911 STR II construite par Magnus Walker. A l’origine une simple 911 T de 1972, elle a été entièrement transformée par le désormais incontournable Magnus Walker, et aura eu les honneurs de la presse. Tous les magazines spécialisés l’ont présentée, mais également de nombreuses émissions télévisées, notamment Jay Leno’s Garage, ou Fifth Gear… Initialement estimée à 150 000$, vendue pour 302 500$, soit 227 400€, à une famille de collectionneurs connue pour ses modèles d’exception. Que dire d’une telle vente ? Magnus Walker, nouvel alchimiste de la Porsche, capable de transformer une caisse fatiguée en lingots d’or ? Magnus Walker serait-il définitivement entré dans l’histoire Porsche ? Difficile à dire… Il se peut que cette vente consacre le sommet de l’engouement pour le backdating. Peut-être le soufflet est-il déjà en train de retomber. Il sera particulièrement intéressant de suivre l’histoire de cette auto.

STRII

Ah, la RS 2.7… Elles ne sont pas si rares dans les ventes aux enchères, et voici une Touring, matching numbers bien que pas totalement d’origine. Restaurée dans les années 80, elle était estimée à 475 000$. Après la déception RM Auctions, cette RS restera-t-elle sans propriétaire ? Certainement pas,  car elle sera vendue pour 473 000$, soit 355 000€.

RS2.7

Et une 356 BT6 Roadster, vendue pour 253 000$, soit 190 000€. Décidément, les 356 ont la cote…

RoadsterBT6

Bien plus fascinant, une 911 Carrera RSR 3.0 au palmarès fort enviable ! Pilotée entre autres par Al Holbert, Hurley Haywood et Peter Gregg (excusez du peu !), elle compte parmi ses 4 engagements aux 24 Heures de Daytona une deuxième place en 1976, ainsi qu’une victoire aux 12 heures de Sebring en 1976, pour 4 engagements. Il était écrit qu’elle se vendrait très bien, et cela n’a pas manqué. Adjugée pour 742 000$, soit 557 900€.

RSR3.0

Une étonnante 911L de 1968 sera adjugée pour pas moins de 583 000$, soit 438 300€. Cela s’explique par le fait qu’elle fasse partie des 28 exemplaires préparés par l’usine pour être engagés en compétition. Une sorte de 911 R après l’heure, en quelque sorte.

911L

Et voici enfin le clou du spectacle ! Oui, encore une 356, mais pas n’importe quelle 356. Il s’agit d’une A de 1956. Cela commence bien. Un coupé, Carrera 1500 GS, rien que ça ! Ajoutez à cela plusieurs engagements en compétition dont 5 victoires de classe en 1956, et une auto jamais restaurée malgré cela, mais possédant de nombreux documents attestant de son historique et de son palmarès. Une auto tout simplement remarquable, qui sera vendue pour 715 000$, soit 537 000€. Dans la bonne moyenne, si l’on considère l’estimation initiale comprise entre 650 000 et 850 000$.

3561500GS

Rendez-vous est pris les 8 et 9 septembre prochains à Londres pour la prochaine vente aux enchères de RM Auctions !

L’ensemble des visuels de cet article proviennent du site officiel Gooding & Co. Retrouvez tous les résultats de la vente ici :
http://www.goodingco.com/results/realized/?cat=17

2 réflexions sur « Vente aux enchères Gooding & Co: résultats »

  1. Cette vente atteint des sommets .
    Je suis effaré par le prix de vente ( ou plutôt d’achat ) de la FIAT 600 Ghia Jolly 143000$
    Et tout à l’avenant :quelques cabriolets Mercedes , de belle facture ,
    LesFERRARI sont intouchables
    Heureux celui qui a investi il y a 10 ans , il est pour lui urgent d’attendre.
    Les tarifs des ventes Françaises sont un peu plus bas qu’aux USA , mais il y a fort à parier que la cote de nos Porsche suive une marche ascendante .
    Pour celui qui vient sur le marché de l’automobile ancienne il est urgent de trouver le perle rare!!
    D’aucuns diront : »attention au retour de bâton » : je répondrai qu’il peut se produire quelques corrections sur des modèles un peu trop « populaires » ou des caisses approximatives . Le choix est important .
    Quant à la STR2 « Walker » elle jouit d’un engouement américain pour les Outlaw , a mon avis simple effet de mode , qui devrait faire long feu . Je ne suis pas certain de voir arriver de tels modèles en Europe , encore moins d’atteindre de tels prix .
    Enfin , ceux pour qui la spéculation est un péché mortel , contentez vous de lire LVA ou rétroviseur , et de rêver de gagner au loto . !!!!!

    1. Petite erreur : les modèles Outlaw ne devraient pas faire long feu . Les lecteurs auront certainement. Fait d’eux mêmes la correction

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s