Porsche de la semaine: 908/3


En voici une qu’il est fort rare de croiser, à mon grand regret. Elle porte le drôle de nom de 908/3, et s’il ne devait rester qu’une seule Porsche, je conserverais le châssis 012 de cette merveille. Produite à seulement 9 exemplaires roulants, il y eut également quatre châssis nus supplémentaires fabriqués par l’usine. Nous voici aujourd’hui en présence du châssis 004. Châssis nu ou auto roulante? La réponse est plus compliquée que cela.

270.908_03_004_Spyder

004 a refait surface aux yeux du public en mars 2013 à l’occasion de la vente aux enchères RM Auctions lors du concours d’élégance d’Amelia Island, où elle n’atteignit pas le prix de réserve fixé à 1.5 million de dollars (les enchères ne dépassèrent pas 1.3 million). Retour au chaud dans son garage pensai-je. Eh bien non! C’était sans compter sur le spécialiste allemand Manfred Freisinger, qui a probablement flairé ici la bonne affaire. Et voici 004 désormais à vendre dans sa boutique, en Allemagne!

Eu égard à la vénération que je voue à ce fer à repasser sur roues, je n’ai su m’expliquer que cette auto n’atteigne pas des sommets lors des enchères. Même une 908/3 n’ayant raflé aucun titre se vend à un prix fort élevé. Aussi me suis-je plongé plus avant dans l’historique de 004, pour y voir plus clair.  Il me faudrait un livre entier pour décrire son historique en détails, je me contenterai donc des grandes lignes.

270.908_03_004_Spyder.3

004 était à l’origine un châssis nu utilisé par Porsche pour effectuer des tests de résistance à la torsion. Il restera entreposé jusqu’en 1976, date à laquelle il sera vendu à Erwin Kremer, accompagné d’un important stock de pièces. Rappelons que le Kremer Racing engageait le châssis 006 en compétition, le châssis 004 n’ayant vocation à être engagé qu’en cas d’accident.

004 sera revendu en 1996 aux Etats-Unis à Dale Miller qui montera l’ensemble du véhicule à partir de pièces fournies par Vasek Polak, marchand, mécanicien, pilote. Elle sera ensuite engagée par un nouveau propriétaire privé dans des courses historiques et prendra également part à des concours d’élégance à l’américaine, à l’image d’Amelia Island ou Pebble Beach.

270.908_03_004_Spyder.11
Le jour où vous lisez un tel numéro au fond d’une grange sous un tas de paille, versez tout de même une larme.

Que dire en somme? Une histoire assez limpide, mais assez révélatrice d’un historique tout de même peu glorieux. Un châssis nu authentique, mais une auto jamais assemblée par Porsche, fabriquée à partir de pièces d’origine. Nous pourrions deviser des heures sur l’authenticité, voire la légitimité de telles autos de collection, et celle-ci en est un vibrant exemple: un châssis authentique, sans carrosserie ni moteur suffit-il à faire de cette 908/3 une auto authentique? Je reste gêné par ce sentiment de semi-réplique, et le marché semble ne pas s’y être trompé en mars dernier. Un fragment d’histoire certes, mais dont l’histoire n’émeut que bien peu.

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s