911 édition 50 ans: dégoût et des couleurs


Voici la dernière partie des réflexions concernant la 911 éditions cinquantième anniversaire! Après avoir parlé de jantes, d’ailes larges et de marketing, il est plus plus que temps de nous attarder sur l’une des caractéristiques les plus voyantes de la dernière édition limitées: les couleurs proposées au catalogue, au nombre de trois!

Porsche-911-50-ans-coloris
Le choix est plutôt restreint pour une auto si réussie par ailleurs.

Car comme souvent, Porsche ne boucle pas la boucle. Comme évoqué ci-dessus, trois couleurs sont proposées : noir, gris graphite et gris geyser. Malgré des mois de grisaille météorologique, Porsche persiste à vouloir nous faire voir la vie en gris. Il y a de quoi s’en désoler. Certains objecteront que le gris geyser présenté sur les photos officielles est bien plus proche d’un superbe blanc crème. Rappelons néanmoins que ce ne sont que des images informatiques, et que les couleurs que vous pouvez observer sur le site internet sont parfois bien loin des véritables couleurs. Je puis vous assurer que le gris geyser, sans surprise… est tristement gris. Le gris graphite apparaissait comme une évidence, Porsche exploitant à plein l’engouement récent pour la 911 S de Steve Mc Queen d’une couleur similaire. Quant au noir et au gris geyser, il n’était pas si dur de trouver des couleurs originales dans le nuancier, évoquant des couleurs d’époque ! Cela me désole un peu, je dois l’admettre.

steve_mcqueen_1970_porsche_911s_02
La 911 2.2 S de Steve McQueen. Le slate grey est très proche du gris graphite contemporain.

N’omettons pas qu’en termes de ciblage de la clientèle, nombre d’acheteurs se seraient naturellement tourné vers une couleur discrète, étant donné l’usage quasi-quotidien auquel se destine la 911 50, à l’opposé de la délirante GT3 RS sur laquelle une couleur chatoyante est nettement plus facile à justifier. Si toutefois vous rêviez d’une autre couleur, le département Exclusive se fera un plaisir d’accéder à votre requête.

Forte d’un équipement riche et original, dotée de signes distinctifs de bon goût, peut-on se risquer à dire que la 911 50 sera un collector particulièrement recherché ? Difficile à dire. Même si l’heure des Youngtimers n’est pas encore tout à fait venue, les 964 Jubilé, dont il n’existe que 911 exemplaires destinée à célébrer les trente ans de la 911 ont déjà entamé une belle ascension (comptez 60 000€ pour un exemplaire en parfait état) ; du fait de leur couleur et leur équipement distinctifs, elles semblent plus recherchées.

sommerfest2011
L’avenir de la 911 50 en collection se rapprochera probablement de celui de la 964 Jubilé.

Quant aux éditions limitées sur base de 996, elles ont leurs amateurs, mais leurs jantes chromées clinquantes vieilliront mal. Il est difficile de détecter une tendance générale à propos de ces éditions limitées. Je doute qu’elles finissent par devenir des classiques parmi les Classic. Certes, leur cachet supplémentaire leur permettra peut-être de justifier une cote un peu plus élevée, mais rien ne permet aujourd’hui d’y déceler de véritables collectors, mais cela viendra certainement. Alors un conseil si vous en avez, ou si vous en voulez une. Faites-vous plaisir, entretenez-là, roulez encore et toujours, et ne vous souciez pas trop de la cote. Si seulement j’avais les 122 792€, que m’importerait son avenir en collection !

Une réflexion sur « 911 édition 50 ans: dégoût et des couleurs »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s