Le parcours initiatique du passionné


S’il est un discours que j’ai entendu plusieurs fois, il s’agit de celui concernant la transmission de la passion des Porsche à une nouvelle génération. Plusieurs porschistes bien avancés dans la vie, sinon proches de la retraite manifestent une certaine inquiétude concernant la nouvelle génération n’ayant pas d’intérêt pour la lecture, obnubilés par les contenus numériques, qui semblent peu disposés à prendre le relais de la passion pour préserver l’histoire de la marque.

J’avoue m’être également particulièrement inquiété, lorsque j’ai fièrement montré des photos des 40 ans de la RS 2.7 à un compère amateur de voitures, donc la réaction m’a plus que surpris : « Mec, c’est quoi ces tacots ? »… Ainsi fut réduite la légendaire 911 RS2.7 à l’état de charrue, probablement propulsée par des vaches vapeur, et non des chevaux, confusion digne d’une Dacia Spanghero… Tout cela pour dire que ce que je tenais pour une évidence – tous les amateurs de voitures adorent les anciennes –  n’est en fait qu’un épiphénomène. Nous sommes bien peu nombreux à penser que Dieu et 911 2.5 ST sont synonymes.

40-3-3e0df
Deux 911 ST sur les routes du Tour de France 1972. 22 exemplaires sont répertoriés.

Mais redevenons sérieux un moment. Après un long moment de réflexion, je me suis rendu compte qu’il n’avait certainement pas lieu de s’inquiéter de cette situation, somme toute parfaitement normale. Avant même de se passionner pour les anciennes, il est de bon ton de commencer par se prendre de passion pour une, voire plusieurs marques. Ce qui suppose, en quelque sorte de « voir la lumière ». J’entends pas là le fait de ressentir un choc visuel ou émotionnel ayant pour effet d’imprégner l’esprit du néophyte de cette première expérience automobile irrémédiablement liée à une grande marque automobile. Certains vous raconteront la première accélération qu’ils ont connue en passager, d’autres la vision d’une Turbo rutilante dans un salon international. Le virus est transmis, ça y est.

le-club-porsche-atlantique-prete-la-main-aux-amis-de_284708_536x402p
Un baptême sur circuit à l’occasion d’une événement caritatif: de quoi transmettre le virus aux plus jeunes (Photo Charente Libre)

Il n’est pas difficile de comprendre que chaque génération vit avec son temps, c’est la raison pour laquelle nous sommes fascinés à la sortie de chaque nouveau modèle de la gamme. Alors, les anciens modèles, moins rapides, moins puissants, moins équipés, n’ont aucun intérêt. Seul compte le meilleur, et la nouveauté va de pair avec la modernité, ces autos modernes sont statutaires. Les premiers pas dans l’automobile vont souvent de pair avec la prise de conscience du caractère statutaire de l’auto moderne.

Il faut beaucoup de temps avant de s’intéresser à l’histoire d’une marque, ses anciennes réalisations et ses gloires passées, mais il s’agit bien de l’étape suivante dans la construction d’une passion. Et comment cela arrive-t-il ? Quoi que nous en disions, nous sommes tous de grands curieux avides d’en savoir davantage. Cela peut concerner simplement un détail sur le dernier modèle, mais les médias sont faits de telle façon que nous nous y attardons toujours plus. Et nous découvrons un forum plein de passionnés, nous tombons sur le témoignage d’un propriétaire, sur une annonce, une belle histoire, ou que sais-je. Les belles histoires nous fascinent, et les médias en regorgent. Ces belles histoires sont de véritables catalyseurs de passion, dans la mesure où elles transmettent ce que nous aimons tant : le rêve. Je ne cesse de le répéter, certaines autos sont devenues des mythes pour la simple et bonne raison qu’elles sont au centre de centaines de témoignages et d’histoires passionnantes.

IMG_1500
La bataille féroce qui opposa les 911 RSR aux Aston Martin V8 Vantage au mans 2013 fait d’ores et déjà partie de ces histoires que l’on racontera longtemps.

En fin de compte, ce sont ces belles histoires gorgées d’anecdotes et d’émotions qui forgent les valeurs de ces nouveaux modèles fascinants que sont les 991 GT3, par exemple. Et le néophyte finira par comprendre que la GT3 est tout simplement l’héritière d’une brillante lignée dont les parents portent pour patronyme 911 R ou 911 ST. Il suffira que Flat 6 Magazine vous conte l’histoire d’un heureux propriétaire découvrant des années après avoir acheté sa 911 T qu’il s’agissait en réalité d’une ST disparue pour attiser la fascination et le désir. Au fil du temps, les passionnés finissent par réaliser que rien n’a plus de valeur que l’histoire, la belle histoire. Le beau rêve…

Porsche-904GTS-Barn-Find
Existe-t-il des histoires plus fascinantes que celles de ces sorties de granges? Ici une 904 GTS, simplement exceptionnel. (Photo Osenat)

En guise de conclusion, je souhaiterais donc rassurer ces personnes inquiètes de ne voir que peu de jeunes s’émouvoir devant une 911 2.2S, ou se demander naïvement ce que c’est, sans y accorder le recueillement de rigueur. Forger sa passion réclame du temps, et celui qui aujourd’hui apprécie la nouvelle 991 Turbo finira certainement par connaître sur le bout des doigts la liste d’options de la première Turbo 3.0. Certains ne découvriront les joies des anciennes que dans quelques années, et l’on ne peut leur en tenir rigueur. Il s’agit d’un petit monde ou chacun trace son sillon, apportant de fait sa pierre à l’édifice. N’ayez aucune inquiétude, l’histoire s’écrit avant tout au présent, et nos chères 911 ne mourront pas demain.

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s