Porsche et le troisième Reich (2ème partie)


                                        Développements militaires de la VW

1.      La Kübelwagen et ses multiples dérivés

A l’origine prévue pour être une auto rudimentaire mais exclusivement destinée au marché civil, le déclenchement de la seconde Guerre Mondiale changera bien des choses pour la Volkswagen. Le développement de la production civile est repoussé, et à partir de 1940, Porsche se lança dans le développement d’une Volkswagen tout terrain, capable de transporter plusieurs soldats sur des terrains difficiles. Cependant, il n’est pas certain que le projet développé par Porsche gagne l’appel d’offres lancé par le Service du Matériel de la Wehrmacht. Pour des raisons que Ferry Porsche ne parvient à expliquer, le Service du Matériel semble indisposé à l’égard de Porsche. En effet, ceux-ci infligent au prototype VW des tests bien plus difficiles que ceux effectués sur les prototypes concurrents. Cela agaça Ferry Porsche qui exigea que l’ensemble des véhicules soient soumis aux mêmes tests, ce qu’il obtint. Quoi qu’il en soit, la Kübelwagen (c’est le nom que prît cette VW militaire, Kübel signifiant « baquet ») dans sa version prototype, le Type 62, s’illustra lors des tests en conditions réelles.

t82-2
Le tout premier prototype tout terrain, ici sans carrosserie

La décision finale d’attribuer le contrat à Porsche revint à Hitler lui-même, probablement aidé en cela par le fait que Ferry Porsche lui ait présenté l’auto en personne. Quoi qu’il en soit, Ferry Porsche insiste sur le fait que les militaires se prononcèrent très favorablement en faveur de la Kübelwagen, étant donné ses qualités : « Elle était légère, facile d’entretien, robuste, et cette quatre-places pouvait être manœuvrée sur les terrains les plus difficiles, sans qu’un char ou un tracteur fût nécessaire pour la tirer de la boue, en raison de son faible poids » (propos tirés de l’autobiographie de Ferry Porsche).

kubelwagen-1
Des soldats mettent ici à l’épreuve la motricité de la Kübelwagen

Après quelques infimes modifications techniques, il fut décidé de lancer la production à grande échelle du prototype définitif, le Type 82. Il fallut également concevoir, à la demande du Service du Matériel, un véhicule adapté aux conditions désertiques, en prévision de la campagne d’Afrique. Reprenant le même moteur refroidi par air que le Type 82, il fut néanmoins équipé d’un filtre d’admission spécifique permettant de protéger les cylindres des agressions du sable. Elle fut également équipée de pneus lisses plus larges et d’un essieu avant renforcé. Sa mise au point fut validée par une série d’essais probants dans les déserts africains.

La Kübelwagen, étant très robuste, eut droit à bien d’autres versions adaptées à des terrains encore plus difficiles. Reprenons ici la liste dressée par Ferry Porsche :

  • Le Type 155, véhicule équipé de chenilles en lieu et place des roues arrière, afin d’améliorer les performances du véhicule en hiver. D’autres solutions furent testées, notamment l’emploi de skis en remplacement des roues avant. Nous sommes en droit de penser que le Type 155 était destiné aux campagnes de Russie.
  • Le Type 87, équipé de quatre roues motrices, avec une garde au sol plus élevée, conçu pour les déserts nord-africains.
  • Le Type 82E, semblable en tous points au Type 87, mais avec seulement deux roues motrices.
  • Ferry évoque également avoir développé un prototype équipé d’essieux destinés à la faire circuler sur les chemins de fer…
kuebelwagen_05
Rare photographie d’un type 155 équipé de chenilles

La Kübelwagen dans sa version de base fut produite à près de 60 000 exemplaires.

2.      La Schwimmwagen : maman les p’tits bateaux…

Parallèlement à la mise au point de la Kübelwagen, le Service du Matériel demande à Porsche de réfléchir à une évolution amphibie de la Kübelwagen. Porsche se mit au travail, bien que Ferry  se désole de certaines normes techniques propres aux embarcations militaires, qu’il se doit de respecter. L’auto doit par exemple être équipée de phares rouges et verts. Décontenancé, Ferry demandera aux responsables du service, non sans humour : « Vous voulez des lumières pour pouvoir indiquer à l’ennemi dans quelle direction vous allez ? ». Malgré cela, la version amphibie répondant au nom de Type 128, fut développée avec succès.

vw128
Ferry Porsche au volant du Type 128 en phase de tests

Peu de temps après, des officiers SS rencontrèrent Ferry Porsche et lui demandèrent s’il était possible de concevoir une moto équipée d’un side-car à roue motrice, pouvant circuler partout. Ferry répondit par l’affirmative, mais rétorqua que le véhicule en question ne serait pas une moto. En utilisant comme base le Type 128, Porsche reprit le flat four refroidi par air de 1131 cm³. Le résultat final, le Type 166 plus connu sous le nom de Schwimmwagen, sera équipé de quatre roues motrices, pour des proportions légèrement inférieures à la Kübelwagen. Ferry Porsche prétend qu’il se révèlera être «  le meilleur des véhicules tout terrain à usage militaire », dont 14 283 exemplaires sortiront des chaînes. Avis aux amateurs, une Schwimmwagen se négocie aujourd’hui près de 180 000€…

La Schwimmwagen faisait preuve de qualités de franchissement remarquables.
1942vw166_001
Ferry Porsche présentant la Schwimmwagen au Führer.

Le développement civil de la Volkswagen avait octroyé ses lettres de noblesse à la petite société d’ingénierie qu’était Porsche. Bien qu’inattendue, cette seconde étape consistant à étudier ses développements militaires consacrait une fois de plus le savoir-faire des équipes dirigées par Ferry Porsche et son père, leur ouvrant en grand les portes d’importantes commandes militaires. Cette période de prospérité qui s’annonce promet également d’être le tournant le plus délicat de l’histoire du constructeur.

A suivre…

Retrouvez la première partie, « Porsche et le troisième Reich: au commencement était la Volkswagen », ici: http://906chronicles.com/2013/05/12/porsche-et-le-troisieme-reich-1ere-partie/

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s