Les 40 ans de la RS 2.7: jour de tonnerre!


Du 2 au 5 mai 2013 se tenait à Reims la célébration des 40 ans de la 911 RS 2.7, un événement organisé par le club RS de France. Une exposition de l’ensemble des autos était organisée le 4 mai sur l’ancien circuit de Reims-Gueux, interdit de circulation pour l’occasion. Plus de 50 RS étaient présentes, dont certaines particulièrement rares. Revivez en images cet événement exceptionnel (cliquez sur les photos pour les agrandir):

Les 911 RS:

Photo1098
Une vraie RS Light (châssis 911 360 1483), couleur bleu glacier d’origine. Seulement 16 RS 2.7 furent peintes de la sorte.
Photo1099
RS 2.7 vert vipère
Photo1105
Un vert chartreuse très rare – seulement 23 livrées dans cette couleur – pour cette RS Touring .

Photo1106

Photo1100
Les RS blanches à parements noirs étaient peintes en blanc ivoire. Celles à parements bleus, rouge ou verts, en blanc grand prix. La nuance est loin d’être évidente.
Photo1104
Certaines RS furent livrées sans les bandes latérales.
Photo1107
Il s’agit bien d’une RS. Sans aileron ni bandes « Carrera ».
Photo1133
Le coup de coeur de l’exposition. Une RS Touring rouge bahia dans un état exceptionnel.
Photo1103
L’auto est dans sa configuration d’origine (châssis 911 360 1025).
Photo1102
Les antibrouillards fixés sur le pare chocs correspondent à l’option 459. Elle reçut également le pont auto-bloquant, les sièges Recaro et la pré-installation radio.
Photo1109
59 exemplaires sont sortis des chaînes en blanc Grand Prix à parements verts.
Photo1127
Combinaison originale pour cette RS 2.7 jaune clair.
Photo1126
Couleur marron sépia pour cette Touring exceptionnelle.

Photo1129

Photo1135
Notez les pare-chocs différents. L’auto de droite était destinée au marché français, où seul le pare-chocs semblable à celui de la 2.4S était homologué.
Photo1123
Dalmatian blue pour deux jumelles
Photo1131
Petite particularité de cette RS Touring: l’intérieur était équipé d’un ciel de toit noir, normalement réservé aux autos de couleur blanche. (châssis 911 360 0129)

Les 911 RSR:  on dénombrait au moins 4 RSR lors de cet événement, dont une exceptionnelle « Marie Stuart » dont seulement 2 exemplaires furent produits. Rappelons que l’ensemble des 2.8 RSR ont été construites à partir de châssis de 911 RS 2.7, pris directement sur les chaînes. Le nombre exact de RSR produites reste aujourd’hui quasiment impossible à certifier. On sait néanmoins qu’il y en aurait eu entre 54 et 59 fabriquées.

Photo1111
Déco originale pour cette 2.8 RSR
Photo1112
Les RSR sont reconnaissables à leurs ailes larges. Celle-ci était présente sur le tour Auto 2013.
Photo1115
Les ailes avant sont également plus larges que celles d’une RS.
Photo1139
Franco Lembo (Automobilia) exposait cette 2.8 RSR dans un état exceptionnel.
Photo1132
Une rarissime 2.8 RSR – R7 Marie Stuart qui termina 4ème des 24 heures du Mans en 1973. (châssis 911 360 0686)
Photo1118
Elle a connu les plus grands pilotes…
Photo1119
Van Lennep, Müller, Joest, Haywood… Des noms indissociablement liés à l’histoire de Porsche

Le palmarès de cette 2.8 RSR R7:

– 1000 Km de Spa 1973, 5ème au général
– 1000 Km du Nürburgring 1973, 5ème au général
– 24 Heures du Mans 1973, 4éme au général
– 1000 Km de Zeltweg 1973, 9ème au général
– 6 heures de Watkins Glen 1973, 7ème au général
– 24 Heures du Mans 1974, abandon
– 1000 Km de Zeltweg 1974, 14ème au général
– 1000 Km de Mexico 1974, 1er au général

Vous avez dit Marie Stuart?

Le surnom de l’auto a une origine bien définie. Tout comme la RS 2.7 avec sa fameuse « Queue de Canard », la 2.8 RSR R7 possédait une queue de canard enveloppante, s’étirant jusque sur les ailes arrière de la voiture, formant une collerette. Un habit que portait Marie Stuart, reine d’Ecosse de 1542 à 1567, d’où le surnom que porte l’auto.

1
Photo d’époque (prise au Nürburgring) montrant bien l’aileron enveloppant de la R7.

Quelques détails pour finir:

Photo1134
Une authentique RS Touring est reconnaissable à ces joints de protection en caoutchouc.
Photo1144
Le moteur de 2.7 litres de cylindrée développe 210ch à 6300 tours/min
Photo1143
L’intérieur d’une RS Touring est identique à celui d’une 2.4S, possédant également les deux places d’appoint à l’arrière.
Photo1147
Il n’est pas si rare de voir une RS Touring avec toit ouvrant.

On ne peut que remercier le Club RS de France d’avoir organisé un événement aussi exceptionnel. Le club RS de France s’est donné pour mission de répertorier toutes les RS 2.7 présentes sur le sol français. Vous pourrez trouver de nombreux détails sur la plupart des autos présentées dans cet article ici : http://clubrsdefrance.com/list-registre-view

De nombreux détails incorporés dans cet article proviennent des descriptions insérées dans le registre du Club RS de France. 906 Chronicles les remercie pour leur travail.

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s