Flambée des prix ou bulle spéculative?


Consultez notre mise à jour sur les tendances du marché de la Porsche de collection en 2014 en suivant le lien ci-dessous:

http://906chronicles.com/2014/05/15/voitures-anciennes-petite-bulle-est-devenue-grande/

Le dernier salon Techno Classica ayant lieu à Essen, référence en matière d’automobiles anciennes, fut cette année celui de tous les superlatifs. Cela fait plusieurs années que ce salon fait figure de véritable indicateur de tendance quant à l’évolution de la cote des voitures de collection en Europe, sinon dans le monde.

Il se trouve que la plupart des tendances qui y sont observées se sont avérées justifiées. Ce salon étant le grand rendez-vous des marchands européens, ceux-ci remuent ciel et terre afin d’acheminer sur leurs stands des pièces de qualité, souvent facturées au prix fort. La vente aux enchères organisée par Artcurial au salon Rétromobile en février  2013 avait déjà révélé son lot de surprises, certaines autos ayant atteint des prix difficilement justifiables. L’effet vente aux enchères diront certains. Cependant, cette tendance semble s’être confirmée au Techno Classica. Et celle-ci indique une hausse  toujours plus folle des prix des voitures de collection. Je ne peux toutefois m’empêcher de manifester mon inquiétude devant le véritable emballement des prix sur l’ensemble de l’année écoulée, me faisant penser que le marché de la voiture de collection est en pleine bulle spéculative.

plakat_uk
Le 25ème Techno Classica d’Essen, occasion d’une nouvelle flambée des prix

Certains chiffres sont édifiants. Attardons-nous sur l’évolution de la cote de quelques Porsche entre 2012 et 2013, en observant les chiffres fournis par Flat 6 Magazine (publiés dans le n° 267), référence en la matière. Les chiffres fournis correspondent à un véhicule en état concours, c’est-à-dire soit un véhicule ayant fait l’objet d’une restauration complète, soit un véhicule pouvant justifier un historique limpide (voire une histoire hors normes) et possédant un faible kilométrage :

Auto Cote 2012 Cote 2013 Evolution
911 2.0 (1964-1967) 100 000€ 150 000€ +50%
911 S 2.4 140 000€ 160 000€ +14%
911 S 2.7 42 000€ 60 000€ +43%
911 Carrera 3.2 Cabriolet G50 40 000€ 55 000€ +22%
959 300 000€ 450 000€ +50%

Les chiffres sont éloquents. La quasi-totalité des 911 entre 1964 et 1989 ont vu leur valeur augmenter d’au moins 10%. Comment expliquer qu’une 911, aussi exceptionnelle soit-elle, voie son prix augmenter de moitié en l’espace d’un an ? Certains objecteront que mon tableau regroupe essentiellement des autos déjà très prisées par les collectionneurs et qu’il est donc normal que leur cote s’envole.

Je ne suis pas de cet avis. Je peux certes admettre que les 911 2.0 bénéficient d’un surcroît d’intérêt du fait du cinquantenaire de la 911 que l’on s’apprête à fêter dans le monde entier, mais comment expliquer qu’une 911 S 2.7, dont l’image est loin d’être la plus prestigieuse au sein de la famille 911, s’envole elle aussi de quasiment 50% ? Il en est de même pour la 911 Carrera 3.2. Bien qu’elle soit très populaire chez les porschistes, sa cote n’a jamais connu de hausse aussi fulgurante.

IMGP8405
Le cinquantenaire de la 911, une raison bien insuffisante pour justifier l’augmentation sans précédent de la cote des 911 2.0…

Ces hausses disproportionnées des prix des 911 résultent selon moi d’une euphorie généralisée. Confrontés à la mollesse des rendements sur les produits financiers habituels, nombre d’investisseurs sont en quête de rendement, ainsi que d’une sécurisation de leur patrimoine. Et voici que la presse économique se met à publier des statistiques prouvant que les autos de collection sont un placement sûr. Ainsi le Financial Times souligne que depuis 2002, les prix des voitures de collection ont crû de 395%, soit une multiplication des prix par 5 ! Les prix pratiqués actuellement me semblent particulièrement déraisonnables : rien ne peut expliquer la flambée des prix des 959 de près de 50%. Certes, cette auto reste un cas à part dans l’histoire de Porsche en tant que premier supercar du constructeur. Pourtant sa fiabilité fut loin d’être exemplaire et les coûts d’entretien de ce bijou sont faramineux. Par ailleurs, son palmarès en compétition – une victoire sur le Paris Dakar en 1986 et une septième place aux 24 heures du Mans la même année – n’en fait pas vraiment une légende. De fait, cette envolée de sa cote ne peut s’expliquer que par l’opportunisme de certains investisseurs persuadés de faire un placement sûr, qu’ils sont certains de pouvoir revendre plus cher.

Si vous n’êtes toujours pas convaincus, jetons donc un œil du côté du salon Techno Classica. Que disent les chiffres ? Entre autres perles, une 911 2.0 de 1965 affichée à 235 000€, alors que celle-ci cotait seulement 100 000€ en 2012. Une 911 S 2.7 affichant moins de 4000 miles au compteur ? Ce sera 100 000€. Visiblement, rien n’est trop beau pour exiger 2.5 fois le prix d’une 911 S 2.7 en état concours. Cela n’a tout simplement aucun sens. Ces prix sont fondés sur l’opportunisme de marchands de moins en moins scrupuleux.

2L7s
La 911 S 2.7 jouit d’une image assez terne. Dès lors, comment expliquer l’augmentation de près de 50% de sa cote? (photo Porsche AG)

Si ces chiffres commencent un tant soit peu à vous donner le tournis, laissez-moi reprendre une anecdote figurant dans Flat 6 magazine : il s’agit d’un marchand qui, un mois avant le Techno Classica, exposait deux 356 à 109 000€ lors d’un salon à Stuttgart. Un mois plus tard, à Essen, ledit marchand demandait 119 000€ pour chacune de ses 356. Ce type d’augmentation arbitraire des prix, sans la moindre raison, est caractéristique de la formation des bulles spéculatives. Ce prix n’étant fondé sur rien, ne vous attendez pas à ce qu’il se maintienne à ce niveau très longtemps.

Par ailleurs, l’euphorie ne s’est pas cantonnée aux marchands. Les acheteurs, quant à eux, se ruent sur les autos et achètent sans discuter, sans même inspecter l’auto ou demander son dossier de factures. « Puisque les voitures de collection sont un placement sûr, il suffit que j’achète ce que mon ami porschiste vient de me conseiller d’acheter, je ne risque rien. Son prix va monter. » doivent se dire certains acheteurs.

Un dernier élément pourrait néanmoins remettre en question mon raisonnement. Certains me diront en effet que les acheteurs cherchent avant tout des autos en parfait état ou en état concours, et que ce sont les seules dont les prix s’envolent. Dans l’ensemble, cela est vrai. Le prix des caisses en moyen état voire à restaurer n’a varié que sur quelques modèles, mais dans quelles proportions ! Une caisse à restaurer de 911 2.4 S a vu sa valeur passer de 12 000€ à 17 000€. Une augmentation de 42% ! L’euphorie commence à gagner les autos les plus fatiguées…

kevin-gosselin-porsche-barn-find-2-1024x680
Même les autos en mauvais état commencent à voir leur valeur s’envoler. (photo http://www.autobahnbound.com)

Je m’inquiétais dans un article précédent de voir les 2.4 S dépasser les 200 000€. Visiblement, cela arrivera bien plus tôt que je ne le pensais : les prix des autos s’envolent sans raison solide, excepté la cupidité de certains marchands ; les clients achètent les yeux fermés, des autos aux prix injustifiés – et injustifiables. Voir le prix d’une auto être multiplié par plus de deux en deviendrait presque logique pour certains, puis qu’ils semblent certains que la valeur des autos ne peut que maintenir son ascension.  Malheureusement, c’est souvent lorsque un placement semble le moins risqué que les nuages s’amoncellent. Le marché de l’automobile de collection, bien que régi par des cycles très longs, n’en reste pas moins vulnérable. Voilà plus de vingt ans qu’il n’a pas connu de véritable crise, mais il semblerait que la prochaine soit imminente. Aux collectionneurs passionnés se sont substitués des collectionneurs investisseurs. Après nous avoir infligé un krach boursier, s’apprêteraient-ils à déclencher un krach automobile sans précédent?

10 réflexions sur « Flambée des prix ou bulle spéculative? »

  1. L’avenir nous dira si tu as raison Thomas

    Pour les investisseurs les plus prudents , il est temps de vendre quand la fièvre commence à se manifester
    Et il tant pis si la valeur des autos continue son ascension car
    1°) comme les valeurs mobilières , il faut vendre au son du violon et acheter au son du canon
    2°) un n’achète jamais au plus bas et on ne revend jamais au plus haut ( sauf qur quelques coups chanceux )

    Néanmoins , le placement automobile a une différence énorme avec les valeurs mobilières , il s’agit très souvent d’un placement plaisir pour le non professionel.

    L’intérêt de professionnel est tout autre ……………

  2. L’offre et la demande…

    Pour la G Carrera 2,7, tu n’en parles pas mais la hausse est justifiée ! Elle est tout aussi sinon meilleure qu’une Carrera RS Touring!
    Sur une 2.7 S c’est moins évident…

    Enfin, tout cela va redescendre quand les voitures vendues à ce prix aujourd’hui se revendront demain… Qui voudra d’une 2.4 S à 300000€ ?

  3. Attention que maintenant le marché Chinois est ouvert au voiture d’occasion a l’international. Les prix vont encore monter, malheureusement pour les porschistes amateurs. Les voitures arrivent à des prix équivalent leur prix neuf par rapport au prix des maisons. A méditer, parce que les Chinois vont tout nous rafler.

    1. A ce jour, le marche Chinois n’est pas ouvert aux voitures vintages car les dernières normes techniques (pollution, crash-test…) en vigueur, non flexibles, ne permettent pas aux anciennes de rouler. Question de temps toutefois… j’étudie la question 🙂

  4. Voici un article interessant, je pense aussi qu’ils y a un risque de bulle spéculative causé par des investisseurs n’aimant que le profit, attention, ils tireront leur gain avant la dégringolade, voire même en vendant ils créeront la chute des prix. Collectionneurs soyez prudent, sinon vous risquez de flamber vos économies.

  5. on etait en 2013 mais maintenant en 2015 des 993 4s a 110000e des carrera 3.2 a 45000e ça monte encore et ça prive un certain nombre de passionnés assouvir leur plaisir mais comme toute bulle celle ci comme les autres va exploser!

  6. Bonjour!
    Je m’interroge aujourd’hui sur la meilleure opportunité compte tenue des prix injouables atteints par les 911… Pourquoi chez les porschistes priviliger la carrera 3.2 et pas la sc 3.0? Est-ce une question de fiabilité?? D’image mythique? De puissance? De plaisir de conduite?
    Je pense qu’il faut être plus malin et s’adapter à l’évolution de la situation…
    Cotée actuellement 35000€, je trouve que la sc est une bien meilleure option que la carrera 3.2 qui coûte maintenant dans les 50000€!!! Qu’en pensez vous?
    15000 euros de différence pour une voiture quasi identique ce n’est pas du tout justifié! D autant que les dernières sc ont 204ch, soit la même motorisation que certaine carrera 3.2…. Et je ne parle même pas des carrera 2.7 ou 3.0 pour lesquels les prix ont littéralement explosé à la hausse sans aucune justifications.. C est totalement ridicule. Je trouve beaucoup plus interessant en ce moment d’acheter une sc plutôt qu’une carrera 3.2 plus cher ou qu’une 911 2.7 dans les mêmes tarifs mais nettement moins puissante. Et moins agréable à conduire d’après les spécialistes. Et sans doute moins fiable aussi…
    Non vraiment aujourd’hui en 2016 la véritable opportunité pour acquérir une ancienne 911 puissante fiable et belle c est la sc….. Ça ne va pas durer donc il faut se dépêcher… La côte risque d’augmenter aussi…
    Dans les mêmes tarifs la 911 2.7 avec 150 ou 165 ch n’est pas assez puissante et est moins fiable aussi que les sc. Donc la sc reste là meilleur option. Quand à la 2.7 s elle est plus cher que les carrera 3.2. Et la carrera 2.7 atteint des sommets hallucinant en terme de prix. La sc est donc là meilleur affaire. D’autant que les premieres de 1978, certe un peu moins puissantes avec seulement 180ch, proposent encore l’encadrement des vitres chromées ainsi que les poignées et l’envadrement des phares avant!!! Que demande le peuple! A 35000 euros il faut foncer et se mettre à la recherche de la perle rare… La 911 sc de 1978! Ou sinon se rabattre sur une sc 204 ch année 1981-1983…
    Seul les plus fortunés peuvent aujourd’hui se permettre d’acheter la carrera 3.2 cotée aux alentour des 50000€…
    voila mon analyse. Qu’en pensez vous?

    1. A mon sens la seule 911 Classic “sous-cotée” a ce jour après des années de spéculation et récemment d’illusion (dégonfle des prix) est la 993, ultime 911 à refroidissement par air. Les 993 Carrera S & 4S ont déjà atteints des prix stratosphériques sans parler des Turbo, les “petites” Carrera 2/4 semblent être les oubliées de la côte même si elles sont à 50-55k euros aujourd’hui, soit le prix d’une 964 ou caisse G ou SC, elles valent plus. Ces voitures sont bien plus performantes et représentent l’achèvement du refroidissement à air.

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s