997 – 991: futurs collectors?


A l’époque de la production de masse, des économies d’échelle et des gains de productivité à tout va, nombreux sont ceux qui regrettent le bon vieux temps où Porsche ne produisait pas la 911 par dizaines de milliers, où les moteurs étaient refroidis par air, et où les autos exigeaient une poigne de fer pour être pilotées.

Ce temps, nous dit-on, est révolu. Les 911 d’aujourd’hui sont devenues des produits de grande consommation, et il ne fait aucun doute que celles-ci seront ostensiblement boudées d’ici quelques années. Aucun intérêt, indéniablement. Que nenni ! d’ici quelques années, les modèles récents que sont les 997, 991 et certaines 996 seront particulièrement recherchés par les amateurs.

2365-1
997 Club Coupé: seulement 50 exemplaires déjà en bonne place dans les collections privées

Remontons dans le passé et tâchons d’y voir plus clair. Lors du mondial de Paris de 1963, de nombreux amateurs de 356 furent très déçus par la 901 fraîchement présentée : trop grande, trop lourde, Porsche avait vendu son âme. Adieu les joyeuses sensations de conduite de la 356… Nous sommes nombreux à tenir ce discours aujourd’hui : les autos modernes sont trop aseptisées, l’accent est mis sur le confort au détriment des performances pures, les autos sont trop lourdes, suréquipées de gadgets inutiles. Mais qu’a-t-on pensé, par exemple, en 1976, année de lancement de la 911 Carrera 3.0 ? Une auto nettement plus lourde qu’une 911 2.4S (70kg supplémentaires), mais également plus lourde que la 911 Carrera 2.7 qui la précédait  (45kg supplémentaires), un intérieur plus cossu, des dimensions plus importantes… Les ingénieurs avaient donc conçu une auto plus maniable, plus confortable.  Une 911 aseptisée ? Nombreux sont ceux qui, à l’époque, ont dû tenir ce raisonnement.  Et qu’a-t-on pensé en 1988, année de lancement de l’excellente 964 ? Ce fut l’arrivée de la direction assistée, d’un empattement rallongé, de l’ABS, des quatre roues motrices !! L’auto était plus lourde que se devancière, plus grande, et les ingénieurs, nul ne peut le nier, ont cherché à en faire un véhicule plus confortable et plus facile à piloter. La 911 était définitivement perdue, étouffée par le poids des équipements superflus. Ces deux autos soit disant aseptisées sont pourtant aujourd’hui appréciées, parfois même très recherchées par les collectionneurs qui apprécient leurs qualités dynamiques, sont stupéfaits par les progrès effectués entre ces deux modèles. Aucun de ces amateurs ne pense pourtant à critiquer le fait que la 911 se soit embourgeoisée, soit devenue une auto trop lourde et inintéressante.

D’aucuns, à ce stade, me diront : « oui, mais ces deux 911 n’ont été produites qu’en faibles quantités ! C’est en partie pour cela qu’elles sont recherchées. ». Eh bien ! Jetons un œil aux chiffres de production :

  • 911 Carrera 3.0 : 3 491 exemplaires produits
  • 964 : 62 172 exemplaires produits.

Soit, au bas mot, une production multipliée par près de 18 !! Il y a bien longtemps que Porsche s’est lancée dans la production de masse, et il n’y a pourtant pas grand-monde qui bouderait une jolie 964 aujourd’hui. 23 ans plus tard, la production de la 997 a dépassé les cent mille exemplaires, soit une augmentation, depuis la 964, d’environ 60% de la production. Cet accroissement de la production paraît presque timide, si l’on compare le chemin parcouru entre la Carrera 3.0 et la 964.

Alors, d’ici 2030, lorsque les premières 997 auront 25 ans, et que les 991 accuseront déjà presque 15 ans, lorsque 450 000 modèles de 911 sortiront des chaînes en cinq années, lorsque tout le monde dira -une fois de plus – que Porsche a vendu son âme au diable en sacrifiant la 911 sur l’autel du confort ; nous verrons une nouvelle génération de porschistes se tourner vers les 996 les plus attrayantes (car force est de l’admettre, malgré ses qualités, la 996 a le même avenir sur le marché de l’occasion que les 911 2.7 : un manque cruel d’image et de prestige qui en fait une 911 un peu oubliée, à part la plus remarquable Carrera 2.7), vers toutes les 997 et les 991. Les heureux propriétaires nous diront qu’ils ont fait ce choix parce que ces autos, quoique toujours très modernes, sont déjà des autos un peu anciennes qui offrent de vraies sensations de conduite dès les premiers tours de roues, et qu’il n’est nul besoin de filer à 200km/h pour prendre du plaisir au volant.

Un jour viendra où les 911 type 997 seront éligibles aux restaurations de Porsche Classic, et seront très recherchées par les collectionneurs. Je ne prends que peu de risques en comparant l’avenir des 997 et 991 aux Porsche 993 : des autos aux qualités inégalables, dont la cote d’amour ne cesse d’augmenter. Malgré les plus de 68 000 exemplaires de 993 produits, elles sont aujourd’hui plébiscitées par quasiment tous ceux qui ont eu la chance de les conduire, et elles sont aujourd’hui dignes d’entrer dans les collections particulières (que l’on regarde simplement  la cote des 993 RS qui ne cesse de flamber d’année en année).

800px-Porsche_911_GT3_RS_(996)_2003_white-blue
996 GT3 RS: contrairement aux autres GT3 de sa génération, sa cote s’est maintenue à un niveau assez élevé (environ 85 000€ pour un modèle en très bon état).

Bien sûr, certains diront : « Et les équipements modernes des 997 alors ? Que fera-t-on de ces GPS dépassés ? On ne trouve jamais ce genre d’équipements dans les anciennes ! ». A cela je réponds : et que fait-on aujourd’hui des chauffages des 911 carrera 3.2 ? Et que fait-on des premiers téléphones portables dont étaient équipées certaines 993 ? Ces équipements étaient modernes à leur époque et sont désuets aujourd’hui. Les commandes de chauffage sont toujours bloquées, et réussir à allumer un téléphone installé dans une 993 relève du miracle. Ces équipements ne fonctionnent plus et tout le monde s’en moque : ce n’est pas pour la qualité de son téléphone que vous achetez une 993. De même, ce n’est pas pour son GPS – qui ne fonctionnera plus depuis longtemps – que l’on cherchera une 997. Ces équipements désuets n’auront plus aucune importance, et seul l’état des éléments de mécanique et de carrosserie importera.

Heureux ceux qui achètent aujourd’hui des 996 Turbo S et des 996 GT3, heureux ceux qui achèteront bientôt des 997 Carrera GTS à 37 000€ en très bon état. Heureux ceux qui conserveront leurs 997 GT3 RS 4.0 et leurs Speedster. Il semble évident que certains modèles verront d’ici quelques années leur cote flamber (les GT3 de toutes les générations, les Turbo S, et les éditions limitées). Et lorsqu’en 2030, la moindre 993 se négociera à 60 000€ (la valeur d’une 911 T 2.0 entièrement restaurée aujourd’hui), et lorsque les 2.4 atteindront les 200 000€, alors les amateurs se tourneront vers les 997 qui verront leur cote augmenter gentiment, sans exception, à l’image des 993 d’aujourd’hui. Cela paraît incongru aujourd’hui, mais les 911 modernes sont promises à un bel avenir en collection.

Porsche-911-GT3-RS-4-0-Seitenansicht-Rennstrecke-Kurveneinfahrt-c890x594-ffffff-C-95b1de9e-502298
Les 500 exemplaires de la 997 GT3 RS 4.0 sont d’ores et déjà collectors.(image :  www.sportauto.de )

 

18 réflexions sur « 997 – 991: futurs collectors? »

  1. Et que pensez-vous de la cote dans 15/20ans d’une porsche cayman GT4, si Porsche pouvait sortir une RS ce serait encore mieux.
    Je pense que cette cayman GT4 peut devenir un mythe de part son architecture moteur centrale arrière avec une telle philosophie de voiture de puriste contrairement à la 991 GT3.
    L’idéal aurait été d’investir dans une 996 GT3 RS ou 997 GT3 RS 4.0 mais les prix sont déjà trop hauts et dire que pour 90.000€ il y a un an et demi je pouvais acheter une 996 GT3 RS bandes bleues.

    Par contre je remarque que ce sont surtout les RS qui ont une côté très élevées.

    1. Xavier, la question de l’avenir du Cayman GT4 en tant que voiture de collection reste à ce jour très floue. L’auto vient de sortir et nous aurons besoin d’un peu de recul afin de voir ce qu’il en est. L’indisponibilité de la boîte PDK ne va-t-elle pas rebuter des acheteurs au profit du GTS? Cette question mérite également d’être posée, mais il me semble très improbable que le GT4 vienne détrôner la GT3. Question d’image et de performances, entre autres.

      Quel dommage que nous ne vous soyez pas offert une 996 GT3 RS! Nous y avons consacré un article il y a très peu de temps, les prix deviennent totalement délirants. Mais je ne doute pas que votre garage abrite aujourd’hui quelque chose d’aussi passionnant!

  2. Je ne pense pas non plus que le Cayman GT4 puisse « détroner » la 991 GT3, même si ce GT4 à beaucoup pour lui. En plus des arguments mis en avant dans le commentaire précédent, les éléments suivants sont à considérer.
    La 991 GT3 est une 911. Elle est et restera(*) la GT3 la moins produite soit 1084 exemplaires. La dernière et la plus performante des GT3 à moteur atmosphérique (9.000rpm) . Quand au débat sur la BM et la PDK ….
    (*) la production des GT3 est à ce jour arrêtées afin de laisser la place à la RS sur la chaine de production.

    1. Je ne savais pas que la production des 991 GT3 était arrêtée, ne peut elle pas coexister avec sa future version RS ?
      Je suis conscient qu’une gt4 ne pourra jamais rivaliser avec une gt3 en terme d’image vu que le cayman n’est pas une 911 tout simplement. Mais cette gt4 est peut être la dernière Porsche à moteur central avec une boîte manuelle !

  3. Bonjour,
    Dans le même ordre d’idée, que pensez-vous de l’avenir de la 911/991 50ème anniversaire ??

  4. cet article n’est pas tout à fait exact. la 964 a été produite a 62000 exemplaires mais moins qu’une 911 3.2 76000ex ou qu’une 993. prendre la production de la 911 3.0 n’est pas représentatif puisqu’elle n’a été produite qu’un an. la production des 996 et 997 dépasse pour chacun des modeles les 175 000ex avec un mode de fabrication totalement différent et des organes mécaniques bien plus fragiles. la base mecanique des 964 et 993 a été conservée sur les 996 et 997 turbo et gt3..pour la fiabilité.
    Aussi de la 901 de 64 à la 993 on retrouve les mêmes dimensions a 5cm sauf la largeur (993). la 996 fait un bond de 20 cm. enfin on peut parler d’une ligne quasi identique de la 901 a la 964 ainsi que pour l’intérieur.

  5. Bonjour,
    pour moi les 911 reste des 911 !
    les 944 turbo cup sont des porsches phénoménales, mais reste des 944, on peut aussi parler des 914/6, rare, moteur central, bonne côte,
    mais reste des 914.
    TOUTES nos porsche sont unique, mais la reine reste la 911 pour des raisons emblémathique.C’est le fer de lance de la firme et elle le mérite, non ???
    Pour les côtes, plus c’est rare, plus c’est chère ou le devient . Aprés, il y a le MYTHE.
    Du moins, c’est mon avis.

  6. Je partage votre avis, mais je pense que l ‘ on ne trouvera jamais de 997 GTS à 37000 EUROS! Sa cote et valeur est déjà en train de remontée! Entre 80000 et 90000 euros. Philippe Wilbaux

  7. A combien d’exemplaires la 997 GTS a-t-elle été produite ? Peu je pense, car elle est arrivée juste avant l’arrivée de la 991.
    Je doute que le prix baisse jusqu’à 30K€ un jour pour ce modèle … qui me fait rêver mais qui est déjà difficile à trouver en occasion, surtout en boite manuelle et avec le bandeau rouge arrière !

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s